Coupe continentale : Le laboratoire de l’athlétisme de demain | El Watan
toggle menu
vendredi, 27 mai, 2022
  • thumbnail of elwatan10072021

Coupe continentale : Le laboratoire de l’athlétisme de demain

08 septembre 2018 à 21 h 22 min

Relais mixte, course par élimination, fin de concours en duel… La Coupe continentale, compétition par équipes disputée hier et aujourd’hui à Ostrava en République tchèque, accueille plusieurs innovations susceptibles de dessiner l’athlétisme du futur.

Héritière de la Coupe du monde des nations, la Coupe continentale oppose tous les quatre ans quatre sélections d’athlètes répartis par «continent» (Europe, Amériques, Afrique et Asie-Pacifique), qui engagent chacun deux athlètes par épreuve. Désireux de dépoussiérer un sport orphelin de sa grande star Usain Bolt, la Fédération internationale d’athlétisme (IAAF) intègre plusieurs formats d’épreuves innovants. Le week-end se clôture ainsi par un relais 4 x 400 m mixte (deux femmes, deux hommes) où l’ordre des relayeurs est laissé libre, une course qui sera introduite aux Mondiaux en 2019 à Doha puis aux Jeux olympiques de Tokyo en 2020.

Plus surprenante, l’expérimentation des courses à élimination, inspirées du cyclisme sur piste, sur le 3000 m et le 3000 m steeple. Après 1400 m de course classique, le dernier concurrent à chaque passage sur la ligne d’arrivée est éliminé, le dernier tour étant disputé entre les quatre athlètes restants. Certains concours (lancers, saut en longueur et triple saut) se dérouleront aussi par élimination : trois essais chacun, un 4e pour le meilleur de chaque équipe permettant de sélectionner les deux plus performants qui s’affrontent en duel sur une dernière tentative. Des innovations qui pourraient éventuellement être adoptés lors des futurs rendez-vous.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!