CFA : le scandale de trop ! | El Watan
toggle menu
lundi, 14 juin, 2021
  • thumbnail of elwatan10062021




Le coin du referee

CFA : le scandale de trop !

06 mai 2021 à 9 h 47 min

Simone de Beauvoir a dit : «Ce qu’il y a de plus scandaleux dans le scandale, c’est qu’on s’y habitue.» Cette citation s’applique à la défunte CFA, laquelle fut connue, identifiée et confondue par ses «services» de bas étage, pratiques de favoritisme et du clientélisme envers leurs protégés afin de satisfaire leurs parrains.

Avant de quitter le lieu du (dernier ?) «crime», ils ont, intentionnellement, laissé derrière eux une bombe à retardement. Sans scrupule, ni moralité et avec l’arrogance coutumière, le (ou les) décideur (s) de ce énième dérapage, perpétré dans le dos de l’arbitrage et des arbitres sans soutien, loin du jeu de coulisses et des combines, a laissé la consigne de publier, au lendemain de leur départ, les listes des arbitres reçus aux deux paliers de l’élite au grade Inter-ligues et fédéral.

Pour revenir au tout début de cette genèse, il faut savoir qu’aucun avis n’a été publié à l’attention des arbitres éligibles à la promotion au grade supérieur : régional vers l’inter-ligues et inter-ligues vers fédéral. Sachant que pour aspirer à toute promotion, il faut d’abord satisfaire à plusieurs critères pour devenir éligible, de réussir aux différents tests et donc en droit d’accéder au grade supérieur.

Lesquels critères de présélection sont ainsi énumérés : âge, niveau d’instruction, années de pratique dans la hiérarchie, années de pratique dans le grade actuel, test écrit, test physique éliminatoire et deux matchs d’examen. Il ressort que la grande majorité des arbitres dont les noms sont sur les deux listes des admis ne remplissaient pas lesdits critères d’éligibilité indiqués. La connivence de certains évaluateurs de service est établie.

Est-ce le seul «crime» commis ? Des arbitres ayant le grade de fédéral confirmé depuis les années 2014 et 2015 n’ont pas eu la «chance» de diriger le moindre match de Ligues 1 et 2 professionnelles à ce jour. Aujourd’hui, ils sont déclarés admis. Un «cadeau» pour bien fêter l’Aïd El Fitr.

Idem pour les arbitres recalés lors du test écrit pour l’obtention du grade d’Inter-ligues qui ont demandé à consulter leurs copies d’examen auxquels on a notifié un niet catégorique. En d’autres lieux et circonstances, une enquête approfondie serait ouverte par qui de droit et une comparution devant la Commission d’éthique de la Fédération en dernière instance pour juger, sans complaisance, les auteurs de ce honteux épisode.


Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!