Basket-ball : Le FS Sétif (Filles) en Excellence, sans le sou… | El Watan
toggle menu
mardi, 26 janvier, 2021
  • thumbnail of elw_23112020




Basket-ball : Le FS Sétif (Filles) en Excellence, sans le sou…

06 mai 2019 à 9 h 00 min

Sans grandes liasses, les sociétaires de la Formation sportive sétifienne (FSS), un club dédié 100% à la gent féminine, décrochent le droit d’évoluer l’année prochaine en Super division de basket-ball dames, rejoignant ainsi l’autre formation sétifienne, le MTS.

Il est important de mettre en exergue l’exploit des filles du FSS ayant remporté de fort belle manière le play-off disputé les 2, 3 et 4 mai à Batna. Après avoir passé l’écueil de CRAM battu sur le score de 58 à 37, les joueuses du FSS sont venues à bout respectivement de la SB Béjaïa (55 à 39), puis de l’AU Annaba (43 à 39). Sans le sou, les seniors du FSS n’allaient pas prendre part à l’étape ultime.

L’intervention du DJS, prenant en charge les tenues et le transport, débloque partiellement la situation. Pour la restauration et l’hébergement, les dirigeants ont été contraints d’emprunter à gauche et droite 20 millions de centimes – une petite prime d’un «pro». Paradoxalement, l’absence de moyens galvanise les protégées du duo Bouladroua-Lamamra, lesquelles reviennent à la maison avec le sentiment du devoir accompli et une superbe coupe.

L’adversité a forgé le mental des filles, s’entraînant de 20h à 22h, très loin des feux de la rampe. La performance de ce club comprenant 137 filles (de l’école aux seniors), fonctionnant avec zéro dinar, mérite d’être mentionné.

N’ayant obtenu que 40 millions de centimes de la DJS (budget primitif et budget supplémentaire) et 50 millions de centimes de l’APC au titre des subventions de l’année 2018, la FSS a réussi là où les «milliardaires» ont échoué. Que peut-on  faire avec 90 millions de centimes, dont 10 millions sont consacrés à la location d’une salle publique ? La réponse coule de source. L’indifférence ne décourage pas pour autant la FSS, un véritable réservoir des différentes équipes nationales.

Pour l’illustration, Derradji Chaïma et Zebiri Anfel figurent dans la sélection des U14. Lili Aya (1,78 m) est avec les U16. Evoluant en seniors, Toumi Dounia (1,82m) Moussaoui Narimen (1,88m) et Saïdi Yasmine (1,80m) font partie de la sélection des U18. Il est indéniable que le titanesque travail réalisé par des dirigeants désintéressés et des entraîneurs compétents est pour beaucoup dans cette prouesse, mais l’implication des parents ayant consenti de gros sacrifices est incommensurable.

Le coach Mohamed Bouladroua le dit d’ailleurs : «Le résultat enregistré par les filles est celui des parents auxquels je rends un vibrant hommage.» «Nous sommes fiers du résultat réalisé par les seniors. Cette performance va, j’en suis convaincu, stimuler les autres catégories. Je tiens à remercier du fond du cœur le DJS qui nous a aidés et permis de prendre part au play-off. Avec un effectif de 137 filles, la  FSS mérite aide et assistance», précise le coach sétifien attendant, à l’instar de ses filles, une réaction des responsables de la commune et de la wilaya. 


Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!