Un tanker iranien touché par de "probables" frappes de missiles en mer Rouge | El Watan
toggle menu
jeudi, 14 novembre, 2019
  • thumbnail of elwatan20191114


Un tanker iranien touché par de « probables » frappes de missiles en mer Rouge

11 octobre 2019 à 12 h 03 min

Un tanker iranien a été touché vendredi par deux frappes de missile présumées en mer Rouge, à une centaine de kilomètres d’un port saoudien, premier incident où un navire iranien est visé depuis une série d’attaques dans le Golfe.

Cet incident survient sur fond de vives tensions entre l’Iran d’un côté et l’Arabie saoudite et son allié américain de l’autre, ces deux derniers ayant récemment accusé Téhéran d’être derrière des attaques contre des sites pétroliers du royaume, allégations démenties par la République islamique. Après l’incident de vendredi, le prix du Brent était en hausse de 2,3% à 60,46 dollars, et celui du West Texas Intermediate a augmenté de 2,1 % à 54,69   dollars. La National Iranian Tanker Company (NITC), opérateur administrant la flotte de navires pétroliers de l’Iran, a déclaré que la coque du tanker Sabiti avait été touchée par deux explosions à environ 100 km des côtes saoudiennes. Les explosions « ont probablement été causées par des frappes de missile », a affirmé la NITC.

Acte « irresponsable »

« Tous les membres de l’équipage sont sains et saufs », a ajouté la NITC, précisant que les personnes à bord tentaient de réparer les dégâts, sans fournir davantage de détails. L’attaque a été lancée « depuis un endroit près du corridor (maritime par lequel passait le tanker), dans l’est de la mer Rouge », a indiqué le ministère iranien des Affaires étrangères. « Il n’y a pas d’incendie à bord », a affirmé la compagnie étatique, démentant des informations auparavant diffusées par la télévision d’Etat   iranienne selon lesquelles le pétrolier avait pris feu après une explosion.

Selon la télévision d’Etat, il est possible que l’incident ait été causé par « une attaque terroriste ». Sur des photographies qu’elle a diffusées, et datées de vendredi, le pont du navire ne parait pas endommagé. Les explosions ont causé une fuite de pétrole en mer Rouge, selon l’agence semi-officielle Isna. « La responsabilité de cet incident, et la sérieuse pollution de l’environnement, incombent aux auteurs de cet acte irresponsable », a affirmé le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Abbas Mousavi, ajoutant qu’une enquête était en cours.

D’après le site TankerTrackers, qui surveille les mouvements des navires-citernes, le Sabiti transporte un million de barils de pétrole et dit avoir « le Golfe » pour destination. L’incident de vendredi est le dernier d’une longue série dans la région,  après notamment des attaques en Arabie saoudite, des saisies de pétroliers dans le Golfe et la destruction d’un drone américain par Téhéran.

En septembre, l’Arabie saoudite et les Etats-Unis, puis l’Allemagne, le Royaume-Uni et la France ont accusé l’Iran d’être responsable de frappes aériennes contre deux sites pétroliers stratégiques dans l’est du royaume saoudien, qui avaient brièvement bondir les prix du brut de 20%.  Téhéran a nié toute implication dans ces attaques revendiquées par les rebelles Houthis du Yémen, soutenus par l’Iran et combattus par une coalition militaire dirigée par Ryad.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!