Terrorisme : Les terroristes de la Corne de l’Afrique se réorganisent | El Watan
toggle menu
dimanche, 05 juillet, 2020
  • thumbnail of elwatan05072020




Terrorisme : Les terroristes de la Corne de l’Afrique se réorganisent

31 mars 2020 à 9 h 27 min

Alors que la planète entièreest affairée à endiguer la dangereuse pandémie du Covid-19, les groupes terroristes en Afrique se réorganisent. C’est le cas des shebab dans la Corne de l’Afrique, qui comptent visiblement se redéployer.

Ses propagandistes ont diffusé cette semaine des images et un communiqué officiel de ce qu’ils présentent comme un «grand forum».

La conférence aurait duré cinq jours et rassemblé une centaine de participants. «Les photos montrent des dizaines d’hommes, le visage parfois flouté, présentés comme des intellectuels, des chefs tribaux ou encore des savants. Ils sont assis dans un hall décoré, discutant ou écoutant des discours à la tribune de cette conférence baptisée « Forum consultatif concernant le djihad en Afrique de l’Est »», précise la RFI qui rapporte l’information. Selon les mêmes documents de propagande, les chefs des shebab ont fait le point sur «la situation sur le terrain et celle des musulmans aux niveaux économique, politique, sanitaire et éducatif».

D’après RFI, une conclusion en 14 points a même été adoptée, parlant de continuer la lutte mais aussi de rejeter l’élection attendue en décembre en Somalie. Ce mode de communication, poursuit-on, est «un symbole montrant que le groupe est organisé, avec ses règles, sa structure, ses débats. Comme si les shebabs cherchaient à montrer qu’ils étaient une autorité légitime, avec sa souveraineté».
Cette nouvelle propagande, mentionne néanmoins la même source, «intervient aussi alors que le groupe connaît des divisions internes et vient de subir plusieurs défaites, notamment la perte de la ville stratégique de Janaale».

La direction du groupe terroriste a aussi été récemment durement touchée. Selon la presse américaine, une «frappe chirurgicale», effectuée le 22 février dernier par des unités du commandement américain en Afrique (Africom) a éliminé Bashir Qoorgaab, un haut commandant du groupe somalien. La tête de Bashir Mohamed Mahamoud, alias Bashir Qoorgaab, présenté comme un commandant aguerri, était mise à prix pour 5 millions de dollars. Seul le chef actuel des shebab, Ahmed Diriye, est recherché avec une prime plus élevée. Selon les spécialistes, Bashir Qoorgaab était à la tête de plusieurs unités, dont certaines installées au Kenya.

Malgré son affaiblissement, le groupe terroriste garde un important degré de nuisance. La preuve a été d’ailleurs donnée par l’attaque menée par ses éléments le 5 janvier contre le camp Simba, au Kenya, abritant des troupes américaines. Les islamistes avaient alors tué trois Américains et détruit six avions. L’opération des shebab contre le camp Simba avait porté un coup à l’armée américaine. Le général Stephen Townsend, commandant d’Africom, avait d’ailleurs reconnu devant le Congrès que ses hommes étaient «mal préparés à une attaque».



S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!