Projet d’annexion par Israël de pans de la Cisjordanie : Abbas s’apprête à dissoudre l’Autorité palestinienne | El Watan
toggle menu
lundi, 13 juillet, 2020
  • thumbnail of elwatan13072020




Projet d’annexion par Israël de pans de la Cisjordanie : Abbas s’apprête à dissoudre l’Autorité palestinienne

29 juin 2020 à 9 h 32 min

Avec l’approche de la date fatidique du 1er juillet, qui représente le point de lancement du processus israélien d’annexion de plus du tiers de la Cisjordanie occupée, la Direction palestinienne semble prête à prendre des décisions radicales, dont le retour à la case départ, avec la dissolution de l’Autorité palestinienne née des Accords d’Oslo en 1993.

Nabil Abou Roudeina, porte-parole du président Mahmoud Abbas, a déclaré, hier, que «la position nationale est cohérente et claire vis-à-vis des cartes israélo-américaines d’annexion de terres palestiniennes». «La position palestinienne refuse toutes les cartes comprenant des annexions partielles ou totales de pans de la Cisjordanie occupée», a-t-il martelé.

Devant l’intransigeance du président Mahmoud Abbas et du reste de la Direction palestinienne, qui a rompu toutes les relations avec l’Etat hébreu y compris la coordination sécuritaire, des responsables israéliens ont tenté, dernièrement, de leur faire comprendre que l’annexion ne comprendra que quelques blocs coloniaux et non la Vallée du Jourdain, comme l’avait promis le Premier ministre Benyamin Netanyahu.

Abou Roudeina a clarifié qu’en cas «d’annexion totale ou partielle, Israël devra prendre l’entière responsabilité de ce qui adviendra dans les Territoires palestiniens et sera considéré comme une force occupante».

Le porte-parole du président Mahmoud Abbas a rappelé que «le dialogue (entre Palestiniens et Israéliens) doit reposer sur les bases de la solution à deux Etats, qui met fin à l’occupation et permet l’établissement d’un Etat palestinien indépendant avec Al Qods, Jérusalem-Est, comme capitale (…) dans les limites des frontières de 1967».
Des sources médiatiques israéliennes ont rapporté que le président Mahmoud Abbas a refusé la semaine dernière de répondre à un appel téléphonique du secrétaire d’Etat américain, Mike Pompeo, visant à discuter le plan de paix américain, baptisé la «transaction du siècle», qui permet à Israël de définir ses frontières de façon unilatérale sans l’approbation des Palestiniens.

Une délégation de la CIA, en visite récemment à Ramallah, siège de l’Autorité palestinienne, avec pour mission de convaincre les responsables palestiniens de lancer un dialogue avec l’administration américaine, est également repartie bredouille à Washington.

Selon ces mêmes sources, la Direction palestinienne a fait comprendre aux Américains et aux Européens qu’en cas d’annexion de terres palestiniennes, les armes des services des sécuritaires palestiniens seront remises aux autorités israéliennes qui doivent assumer seules la gestion des Territoires palestiniens occupés.

Ce sera donc la dissolution de l’Autorité palestinienne née des Accords d’Oslo en 1993, et un retour à la case départ avec une confrontation directe entre la force occupante et le peuple palestinien sous occupation. Dans ce contexte, l’Organisation de libération de la Palestine (OLP), représentant légitime et unique du peuple palestinien, reprendra son plein rôle dans la libération de la Palestine par tous les moyens disponibles.

Ghaza
De notre correspondant  Farès Chahine



S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!