Proche-Orient : Les Palestiniens rejettent massivement le plan de paix de Trump | El Watan
toggle menu
mardi, 26 octobre, 2021
  • thumbnail of elwatan10072021




Proche-Orient : Les Palestiniens rejettent massivement le plan de paix de Trump

29 janvier 2020 à 9 h 00 min

La Palestine a appelé, hier, à une réunion d’urgence de la Ligue arabe pour discuter du plan de paix américain au Proche-Orient.

Le rejet en Palestine du «plan de paix mort-né» du président américain, Donald Trump, pour le Proche-Orient, dont le contenu devait être révélé hier à Washington, est massif. Ce plan comprend, entre autres, l’annexion des colonies israéliennes et de la vallée du Jourdain, zone agricole et stratégique représentant environ 30% de la Cisjordanie, et la reconnaissance officielle d’El Qods occupée comme capitale d’Israël. Cette démarche est inacceptable pour les Palestiniens en raison du fait qu’elle met à mort le projet de création d’un Etat palestinien.

L’ensemble des factions palestiniennes se sont entendues pour faire barrage au plan du président américain. La réunion inter-palestinienne urgente, qui s’est tenue hier au siège de l’Autorité palestinienne à Ramallah, en Cisjordanie, a d’ailleurs vu outre la présence des dirigeants palestiniens, la participation de toutes les tendances politiques palestiniennes, y compris le mouvement Hamas. La rencontre, ayant eu pour ordre du jour la réaffirmation du rejet des Palestiniens du plan de Trump et son contenu, a aussi dénoncé de façon unanime l’obstination du président américain d’aller jusqu’au bout dans son plan rejeté dans le fond et dans la forme depuis le début par les Palestiniens.

Cette rencontre est venue couronner une série de déclarations de rejet exprimées par de nombreux dirigeants et mouvements politiques en Palestine. Le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, a ainsi réitéré, lundi, dans une communication téléphonique avec le ministre britannique des Affaires étrangères, Dominic Raab, le rejet de tout rôle américain dans le processus de paix. Il a indiqué dans ce sens que «l’administration américaine est totalement partiale envers Israël». Selon l’agence de presse palestinienne Wafa, M. Abbas a réaffirmé à M. Raab que les Palestiniens s’en tiennent pour leur part à la solution à deux Etats basée sur les frontières de 1967. «Sans cela, nous n’accepterons jamais aucun plan ni accord de quiconque dans le monde. Nous sommes prêts à faire la paix conformément aux résolutions ayant une légitimité internationale», a-t-il soutenu.

Le secrétaire général du comité exécutif de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP), Saëb Erakat, a fait savoir pour sa part que les Palestiniens allaient se retirer des Accords d’Oslo si Trump va au bout de sa logique.

Dans le même sillage, le leader du mouvement palestinien Hamas, Ismail Haniyeh, a annoncé, dimanche, son rejet du plan de paix américain pour le Proche-Orient.

Plusieurs milliers de personnes ont par ailleurs manifesté hier dans la ville de Ghaza contre le plan de Donald Trump. Scandant «Le plan ne passera pas !», les manifestants ont brûlé des pneus, des drapeaux américains et des portraits du président américain, Donald Trump. A Rafah, dans le sud de la bande de Ghaza, des contestataires ont brandi des drapeaux palestiniens et piétiné des portraits de Donald Trump. Des rassemblements ont eu lieu également à Naplouse et Ramallah en Cisjordanie, Territoire palestinien occupé depuis 1967 par Israël.


Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!