Programme nucléaire iranien : Pas de réunion jeudi avec Téhéran selon Bruxelles | El Watan
toggle menu
samedi, 27 novembre, 2021
  • thumbnail of elwatan10072021




Programme nucléaire iranien : Pas de réunion jeudi avec Téhéran selon Bruxelles

19 octobre 2021 à 10 h 16 min

Aucune réunion n’est prévue avec les Iraniens jeudi à Bruxelles sur la relance des pourparlers sur le nucléaire, a affirmé hier la porte-parole du chef de la diplomatie européenne, après l’annonce par Téhéran de la venue du négociateur iranien Ali Baghéri, rapporte l’AFP. «Il n’y aura pas de réunion jeudi», a déclaré la porte-parole Nabila Massrali. «A ce stade, nous ne pouvons pas confirmer si et quand une réunion se tiendra», a-t-elle ajouté.

La mise au point des services de Josep Borrell fait suite à l’annonce par le ministère iranien des Affaires étrangères de la venue, jeudi à Bruxelles, du négociateur iranien, Ali Baghéri, «pour discuter des questions restées en suspens après ses entretiens avec le négociateur européen Enrique Mora». L’UE presse les Iraniens de reprendre les négociations engagées à Vienne pour sauver l’accord sur le nucléaire conclu en 2015. Elles ont été suspendues depuis l’élection en juin d’un nouveau président iranien.
Le président américain Joe Biden s’est dit prêt à revenir dans l’accord conclu entre l’Iran et les grandes puissances en 2015, à condition que l’Iran renoue parallèlement avec ses engagements. Les Etats-Unis ont haussé le ton contre Téhéran et fait planer la semaine dernière la menace d’un recours à l’option militaire contre l’Iran en cas d’échec de la diplomatie pour empêcher Téhéran de se doter de l’arme atomique, but de l’accord de 2015.

L’accord conclu entre l’Iran, d’une part, et les Etats-Unis, le Royaume-Uni, la Chine, la Russie, la France et l’Allemagne de l’autre, offrait à Téhéran la levée d’une partie des sanctions internationales en échange d’une réduction drastique de son programme nucléaire, placé sous le strict contrôle de l’ONU. Après le retrait unilatéral des Américains de l’accord en 2018 sous la présidence de Donald Trump, Téhéran a progressivement abandonné ses engagements. Les Etats-Unis ont en retour imposé des sanctions.


Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!