Pandémie de coronavirus : La Tunisie rouvrira ses frontières le 27 juin | El Watan
toggle menu
mardi, 22 septembre, 2020
  • thumbnail of elwatan07092020





Pandémie de coronavirus : La Tunisie rouvrira ses frontières le 27 juin

03 juin 2020 à 9 h 18 min

a Tunisie a décidé de rouvrir, le 27 juin, ses frontières terrestres, marines et aériennes, après avoir maîtrisé la pandémie de Covid-19 sur le territoire national.

Les derniers cas déclarés, depuis le 20 mai, concernent des Tunisiens rentrés de l’étranger dans le cadre de vols de rapatriement. Le Dr Nissaf Ben Aleya, directrice de l’Observatoire national des maladies nouvelles et émergentes, a annoncé que l’ouverture des frontières se ferait dans le strict respect des normes de protection.

Un aperçu de l’évolution de la Covid-19 en Tunisie montre un recul net de la pandémie depuis début mai et la première phase de confinement ciblé, qui s’est prolongée du 4 jusqu’au 24 mai, jour de l’Aïd. Laquelle phase a surtout concerné la réouverture des boutiques et des malls. La deuxième phase a concerné l’ouverture des cafés, sans le droit de s’attabler.

Le service se limite à proposer des cafés dans des couverts jetables, à consommer dehors. Les restaurants servent également de la nourriture à emporter.

Pour la scolarité, les élèves des classes de terminale ont repris le chemin de leurs lycées, dans le strict respect des normes d’hygiène. Des tests rapides ont été effectués sur tout le monde, élèves, enseignants et personnel administratif. Les classes ont été désinfectées. Tout le monde porte des bavettes. L’examen du baccalauréat se tiendra à partir du 8 juillet.

La troisième phase, commençant demain, va voir la reprise des cours présentiels à l’université, avec les mêmes normes hygiéniques que pour les élèves de terminale. Les étudiants termineront leurs cours, passeront leurs examens et assureront leurs diverses soutenances. Par ailleurs, la reprise scolaire sera assurée le 1er septembre pour essayer de combler le manque des assimilations académiques, suite à l’interruption prématurée des cours, le 18 mars dernier.

D’habitude, la reprise se fait le 15 septembre. Autres mesures de cette phase, les mosquées seront rouvertes demain, avec un plan hygiénique pour pallier le retour de la pandémie. Il a été, également, décidé de rouvrir le passage entre les régions, interdit depuis le 22 mars dernier. La Tunisie prépare les cahiers des charges pour assurer le retour de la fréquentation régulière des cafés, des restaurants et des hôtels.

Et le tourisme ?

La promesse de rouvrir les frontières fin juin, annoncée la semaine dernière par le ministre du Tourisme, Mohamed Ali Toumi, a été donc tenue. Les frontières seront ouvertes le 27 juin ; la Tunisie essaie d’exploiter sa réussite contre la Covid-19 pour sauver, autant que possible, sa saison touristique.

Les services frontaliers appliqueront un protocole hygiénique prévoyant la mesure de température des passagers aux aéroports, les normes de distanciation physique et le port systématique des bavettes. Les mêmes normes seront appliquées dans les diverses aires des hôtels, à commencer par le transport, en passant par la réception, les aires de restauration et de loisirs, pour finir dans la désinfection systématique des chambres.

Les hôteliers tunisiens se sont adaptés à certaines de ces normes, en accueillant chez eux plusieurs dizaines de milliers de Tunisiens rapatriés et obligés d’observer le confinement durant 14 jours. Pour le tourisme, cela ne dépendra pas uniquement de la volonté des autorités tunisiennes, mais dépendra aussi des partenaires potentiels de la Tunisie. La réussite de la Tunisie à contrer la Covid-19 et le protocole hygiénique établi comptent certes beaucoup pour les tranquilliser, ainsi que leurs tours opérateurs. Les Allemands en ont déjà parlé dans les médias.

Mais, jusque-là, rien d’officiel n’a été décidé. Les Européens parlent, encore, de l’ouverture de l’espace intereuropéen. Concernant le Maghreb, notamment l’Algérie, premier partenaire touristique de la Tunisie, avec plus de trois millions de touristes en 2019, les autorités tunisiennes ne se sont pas encore prononcées, surtout que la majorité des Algériens optent pour des locations de maisons estivales.

 

Tunis
De notre correspondant  Mourad Sellami



S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!