Pandémie de Coronavirus : La situation prend des proportions inquiétantes en Afrique | El Watan
toggle menu
samedi, 30 mai, 2020
  • thumbnail of elwatan30052020




Pandémie de Coronavirus : La situation prend des proportions inquiétantes en Afrique

13 mai 2020 à 9 h 45 min

La pandémie de Covid-19 ne cesse de gagner du terrain en Afrique. Le Tchad fait partie des pays qui sont les plus touchés par le coronavirus. Devant l’ampleur de la crise, le gouvernement tchadien a décidé d’imposer des mesures draconiennes pour amener la population à respecter les gestes barrières.

Les gens qui ne respectent pas l’obligation de porter un masque dans les lieux publics sont, depuis dimanche, passibles d’une amende de 2000 francs CFA (3,5 euros) et éventuellement d’une peine pouvant aller jusqu’à 15 jours d’emprisonnement. Confronté à une forte hausse du nombre des malades la semaine dernière, avec 322 cas et 31 décès, le gouvernement a également interdit jeudi 7 mai la sortie de 23 villes du pays pendant deux semaines.

Jusque-là globalement épargnée par la maladie, la République démocratique du Congo (RDC) montre aussi des signes inquiétants. Le pays a franchi la barre des 1000 cas officiellement déclarés : 1024 cas confirmés et 41 décès, selon les autorités sanitaires.

Dans le même temps, le voisin congolais observe lui aussi une recrudescence des cas, 333 désormais. Jeudi 7 mai, le président congolais, Denis Sassou-Nguesso, avait d’ailleurs annoncé sur France24 la prolongation jusqu’au 15 mai du confinement en vigueur depuis fin mars. Mais le Premier ministre, Clément Mouamba, doit soumettre un plan de déconfinement progressif à compter du 16 mai 2020.

Menace d’une explosion du sida

De son côté, l’ONU craint une hécatombe liée au sida en Afrique subsaharienne. Selon l’OMS et l’Onusida, une perturbation de l’accès aux traitements du sida aurait des conséquences désastreuses sur le continent. Les deux organisations craignent plus de 500 000 morts supplémentaires entre 2020 et 2021, s’ajoutant aux 470 000 décès recensés en 2018, si la chaîne d’approvisionnement en médicaments était rompue, et les actions de prévention empêchées en raison de la crise sanitaire actuelle. En 2018, année des dernières données statistiques disponibles, 25,7 millions de personnes vivaient avec le VIH en Afrique subsaharienne, dont 16,4 millions bénéficiaient d’un traitement antirétroviral.

De son côté, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a rappelé à l’ordre la semaine dernière les dirigeants qui auraient la tentation de promouvoir certains remèdes sans tests scientifiques, comme la tisane présentée par Andry Rajoelina et envoyée à certains pays du continent. Le président malgache affirme que pour l’OMS et pour les critiques, «le problème, c’est que ça vient d’Afrique». Parmi les derniers destinataires, le Tchad a reçu 600 doses, selon le ministre de la Santé, qui compte les donner aux malades de la Covid-19 «en complément alimentaire».

Les avertissements de l’OMS

Au Ghana, le virus de la Covid-19 fait aussi des ravages. Plus de 500 nouveaux cas ont été détectés dans une seule et même usine à Tema, sur la côte atlantique. Un seul ouvrier a suffi pour tous les contaminer, d’après le président ghanéen, Nana Akufo-Addo, qui a prolongé le 10 mai l’interdiction des rassemblements, la fermeture des frontières, celle des écoles et des universités, jusqu’à la fin du mois. En Afrique de l’Ouest, la Guinée est aussi particulièrement touchée avec 2146 cas recensés et 11 décès. En Guinée-Bissau également, le nombre de cas recensés ne cesse d’augmenter (642, trois morts).

L’inquiétude gagne également le Nigeria. La peur est telle que le gouverneur de l’Etat de Rivers a décidé de faire respecter à la lettre les mesures anti-Covid. Soupçonnés de ne pas respecter son ordre de fermeture, deux hôtels proches de Port-Harcourt, dans le sud du pays, ont ainsi été purement et simplement détruits, le 10 mai, sur ordre du gouverneur, présent sur place pour commander les pelleteuses, ce qui a suscité le courroux de la population.

A l’instar des autres régions africaines, l’Afrique du Nord est aussi sévèrement touchée par la pandémie de la Covid-19. Au Maroc, pays le plus atteint avec l’Egypte, 99 nouveaux cas d’infection au virus de la Covid-19 ont été confirmés hier, portant à 6380 le nombre total des cas de contamination. Le nombre de décès a par contre stagné à 188 cas dans ce pays.

Dans le monde, les sources officielles donnaient lundi soir un total de 4,15 millions de cas de personnes infectées par le coronavirus et près de 284 000 décès. Faute de traitement et de vaccin, «une extrême vigilance est nécessaire», a souligné le responsable des questions d’urgence sanitaire à l’OMS, Michael Ryan.



S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!