Observatoire national contre l’islamophobie : La cyberhaine ne cesse de croître | El Watan
toggle menu
jeudi, 23 mai, 2019
  • thumbnail of elwatan20190523

Observatoire national contre l’islamophobie : La cyberhaine ne cesse de croître

16 février 2019 à 9 h 10 min

Le président de l’Observatoire national contre l’islamophobie, délégué général du CFCM, Abdallah Zekri, a rendu publics les chiffres relatifs aux actes antimusulmans pour l’année 2018.

Pour la période du 1er janvier au 31 décembre 2018, il a été enregistré 100 actes antimusulmans contre 121 pour l’année 2017, soit 21 actes en moins. Il s’agit d’actions directes ou de menaces.

On a tout de même répertorié 45 actions contre les lieux de culte en 2018 contre 68 en 2017, soit 23 en moins, et sur les cimetières 6 actions en 2018 contre 4 en 2017, soit 2 en plus. Pour l’Observatoire, la baisse sensible peut s’expliquer par le fait que «la France n’a plus connu, comme lors des années précédentes, des attentats qui, très souvent, favorisaient ces actes antimusulmans».

Les lieux de culte ont aussi bénéficié de «la mise en place d’un préfet chargé de la sécurisation des lieux de culte et la surveillance des sites musulmans par l’opération ‘‘Sentinelle’’. A cela s’ajoutent les budgets attribués par l’Etat qui ont permis l’installation de vidéosurveillance».

«Ce climat malsain et indigne»

Le rapport fait aussi état des discriminations : «L’Observatoire est saisi par des Français de confession musulmane, des femmes et des hommes victimes de discrimination d’origine institutionnelle (dans l’enseignement, la police, les collectivités locales, la SNCF et même dans les organes de presse).

C’est purement et simplement du racisme et le rejet d’hommes et de femmes qui ne souhaitent qu’une chose : être respectés.» Enfin et surtout, la cyberhaine ne cesse de croître : «Elle est à l’origine d’une propagation de mensonges envers les musulmans et l’islam. Il y a une forte inquiétude devant cette diffusion massive et invisible.»

Concernant les actes touchant d’autres religions ou d’autres croyants, le rapport signé par M. Zekri conclut que «dans ce climat malsain et indigne que nous vivons actuellement, il appartient à chaque responsable religieux, quelle que soit sa religion, de dénoncer le racisme, l’antisémitisme et l’islamophobie.

Cette violence, qui s’exprime actuellement au travers des actes commis ou sur les réseaux sociaux contre la communauté juive, chrétienne et musulmane, est insupportable et révoltante. Toucher à un Français juif, c’est s’en prendre à un Français musulman».

Lire aussi

Loading...

Related Post

S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!