Nucléaire iranien : Téhéran nuance la perspective d'une rencontre entre les présidents Trump et Rohani | El Watan
toggle menu
lundi, 13 juillet, 2020
  • thumbnail of elwatan13072020




Nucléaire iranien : Téhéran nuance la perspective d’une rencontre entre les présidents Trump et Rohani

28 août 2019 à 8 h 25 min

Le président iranien Hassan Rohani a appelé hier les Etats-Unis à «faire le premier pas» en levant toutes les sanctions imposées à l’Iran sur le dossier nucléaire, rapporte l’AFP. «Sans cette étape, le verrou ne sera pas débloqué», a-t-il affirmé dans un discours à Téhéran.

L’appel du président de la République islamique intervient au lendemain des propos du président américain Donald Trump, à l’issue du sommet du G7 de Biarritz (France), jugeant possible une rencontre avec son homologue iranien.

Pour rendre effective l’annonce de Donald Trump, son homologue iranien a posé des conditions. La première étape concerne les sanctions. «Vous devez retirer toutes les sanctions illégales, injustes et erronées contre la nation iranienne», a-t-il indiqué dans un discours retransmis sur la TV d’Etat. «La clé d’un changement positif est entre les mains de Washington», car l’Iran «a déjà exclu de faire ce qui inquiète le plus les Etats-Unis : la fabrication d’une bombe atomique», a observé le président iranien. Et d’ajouter : «Si, honnêtement, c’est votre seule préoccupation, celle-ci a déjà été exclue» par une fatwa émise par le guide suprême, l’ayatollah Ali Khamenei. Aussi, il a exhorté les Etats-Unis de «revenir aux engagements» pris par l’Administration Obama dans le cadre de l’accord nucléaire. «Nous cherchons à résoudre les problèmes d’une manière rationnelle», a poursuivi le président iranien.

Les tensions entre les Etats-Unis et l’Iran se sont exacerbées récemment, dans le sillage du retrait unilatéral américain de cet accord sur le nucléaire iranien, suivi du rétablissement par Washington de fortes sanctions contre Téhéran. En effet, des attaques contre des navires dans la région stratégique du Golfe, des drones abattus et des pétroliers saisis ont fait craindre une escalade.

Signé entre la République islamique et le G5+1 (Etat-Unis, Russie, Grande-Bretagne, France, Chine, Allemagne) à Vienne en juillet 2015, l’accord sur le nucléaire iranien repose sur une levée des sanctions visant Téhéran en échange de son engagement de ne pas se doter de l’arme nucléaire.
Mais, après le rétablissement des sanctions américaines affectant largement l’économie de la République islamique, Téhéran a riposté en rompant ses engagements pris aux termes de l’accord, et menace de continuer à le détricoter s’il n’obtient pas de contreparties.

Les Européens tentent de convaincre Donald Trump de desserrer l’étau des sanctions sur le pétrole iranien en échange d’un retour de Téhéran au respect de ses engagements et de l’ouverture de négociations pour renforcer l’accord de Vienne et encadrer le programme balistique iranien.



S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!