L’Iran et Chine signent un accord de coopération «stratégique» de 25 ans | El Watan
toggle menu
lundi, 19 avril, 2021
  • thumbnail of elwatan17042021





ALORS QUE LEURS RELATIONS SONT SOUS TENSION AVEC L’OCCIDENT

L’Iran et Chine signent un accord de coopération «stratégique» de 25 ans

28 mars 2021 à 10 h 25 min

L’Iran et la Chine ont conclu hier, à Téhéran, un accord de coopération sur 25 ans, en discussion depuis plusieurs années, rapporte l’agence iranienne Irna.

L’accord, dont les détails et les grandes lignes seront dévoilés, est signé par le ministre des Affaires étrangères iranien, Mohammad Javad Zarif, et son homologue chinois, Wang Yi, en visite à Téhéran depuis vendredi.

Le président Hassan Rohani a qualifié les relations avec la Chine de «stratégiques» et d’«importantes» pour son pays. «Téhéran et Pékin entretiennent de très bonnes relations et les positions communes des deux pays dans les affaires internationales témoignent d’un niveau satisfaisant des relations bilatérales», a déclaré Hassan Rohani, lors d’une rencontre hier avec le chef de la diplomatie chinoise. Comme il a évoqué le soutien de Pékin à Téhéran, notamment en ce qui concerne l’accord nucléaire de 2015 et la lutte contre l’unilatéralisme des Etats-Unis.

Le partenariat stratégique global Iran-Chine a été annoncé dans une déclaration conjointe lors d’une visite du président chinois, Xi Jinping, à Téhéran en 2016. Selon l’agence iranienne Tasnim, la feuille de route de la coopération sino-iranienne comprend 20 articles, couvrant entre autres les domaines «politique», «humain et culturel», «judiciaire, sécurité et défense» et «régional et international».

Membre permanent du Conseil de sécurité de l’Organisation des Nations unies (ONU), la Chine est l’un des partenaires de Téhéran au sein de l’accord international sur le nucléaire iranien, signé en 2015 entre la République islamique et le Groupe 5+1 (Etats-unis, Russie, Chine, Royaume-Uni, France, ainsi que l’Allemagne). Les Etats-Unis se sont retirés de ce pacte en 2018 et ont rétabli dans la foulée des sanctions contre l’Iran. Option unilatérale de l’ex-président américain, Donald Trump.

La signature de l’accord intervient alors que les deux pays entretiennent des relations conflictuelles avec l’Occident. Téhéran est isolé diplomatiquement suite au retrait américain de l’accord nucléaire de 2015, suivi de sanctions. Son commerce extérieur est sévèrement réduit en conséquence. Le président Hassan Rohani fait face à des fortes pressions de ses adversaires internes pour sortir le pays de cette crise économique, laquelle alimente la contestation sociale.

Quant à la Chine les points de divergences avec l’Ouest prennent des relents de guerre froide : Ouïghours, Huawei, Taïwan, Hong Kong, la «militarisation» de la mer de Chine méridionale, le «vol de propriété intellectuelle», l’absence de transparence sur l’origine de la Covid-19 constituent, entre autres, les dossiers qui alimentent la tension entre l’Empire du Milieu d’une part et l’Union européenne (UE) et les Etats-Unis de l’autre.

Face aux États-Unis

Hier, la Chine a annoncé des sanctions contre trois personnalités et une entité du Canada et des Etats-Unis, en réponse aux sanctions imposées en début de semaine par ces pays face au traitement de sa minorité ouïghour.

Deux membres de la commission américaine sur la liberté religieuse internationale, Gayle Manchin et Tony Perkins, ainsi que le député canadien Michael Chong et une commission parlementaire canadienne sur les droits de l’homme sont interdits d’entrée en Chine continentale, à Hong Kong et à Macao, a indiqué le ministère chinois des Affaires étrangères. Selon ce ministère, les Etats-Unis et le Canada imposent des sanctions «sur la base de rumeurs et de désinformation».

Les responsables sanctionnés, à qui il est également interdit de faire des affaires avec des citoyens et des institutions chinoises, «doivent cesser toute manipulation politique sur les questions liées au Xinjiang, cesser de se mêler des affaires intérieures de la Chine de quelque façon que ce soit», a indiqué le ministère. «Sinon, ils se brûleront les doigts», a averti le communiqué du ministère des Affaires étrangères.

Lors de la rencontre Chine-Etats-Unis en Alaska le 18 mars, le secrétaire d’Etat Antony Blinken a accusé Pékin de violations des droits de l’homme au Xinjiang et à Hong Kong, ainsi que de diverses opérations de cyberattaques. «Nous allons discuter de nos profondes inquiétudes au sujet des actes de la Chine s’agissant du Xinjiang», où Washington accuse Pékin de «génocide» contre les musulmans ouïghours, «de Hong Kong, de Taïwan, des cyberattaques contre les Etats-Unis et de la coercition économique contre nos alliés», a-t-il déclaré face à ses interlocuteurs chinois. «La Chine est fermement opposée aux ingérences américaines dans les affaires intérieures de la Chine (…) et nous prendrons des mesures fermes en réponse», a prévenu le plus haut responsable du Parti communiste chinois pour la diplomatie, Yang Jiechi. Comme il a appelé à «abandonner la mentalité de guerre froide».

De son côté, le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, a dénoncé les dernières sanctions américaines, annoncées à la veille de cette réunion, contre la reprise en main de Hong Kong par Pékin. Lundi dernier appliquant un nouveau dispositif adopté en décembre, l’UE a sanctionné quatre dirigeants et une entité de la région chinoise du Xinjiang pour la persécution des musulmans ouïghours.

Le Royaume-Uni et le Canada ont adopté les mêmes mesures que Bruxelles. De leur côté, les Etats-Unis ont sanctionné deux des quatre responsables chinois identifiés par les Européens. Le même jour, Pékin a répliqué par des sanctions contre dix personnalités et quatre fondations européennes pour avoir porté «gravement atteinte à la souveraineté et aux intérêts de la Chine» et propagé «des mensonges et de la désinformation».


Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!