L’Inde et le Pakistan s’opposent sur l’Afghanistan | El Watan
toggle menu
dimanche, 24 octobre, 2021
  • thumbnail of elwatan10072021




À l’assemblée générale des Nations unies

L’Inde et le Pakistan s’opposent sur l’Afghanistan

26 septembre 2021 à 10 h 00 min

Nés de la partition de l’empire britannique des Indes en août 1947, l’Inde et le Pakistan se sont livrés trois guerres depuis, dont deux pour
le contrôle de la région himalayenne stratégique du Cachemire.

Le Premier ministre indien, Narendra Modi, a souligné hier à l’Organisation des Nations unies (ONU) qu’aucun pays ne devait tirer profit de l’arrivée au pouvoir des talibans en Afghanistan, selon l’AFP. «Il est absolument essentiel de s’assurer que le territoire de l’Afghanistan ne soit pas utilisé pour développer le terrorisme et pour des attaques terroristes», a souligné le dirigeant indien à la tribune de l’Assemblée générale de l’ONU.

«Nous devons également être vigilants et veiller à ce qu’aucun pays ne tente de profiter de la situation délicate là-bas et de l’utiliser comme un outil pour ses propres intérêts égoïstes», a déclaré Narendra Modi.

La veille, lors d’un entretien avec le président américain Joe Biden à la Maison-Blanche, le Premier ministre indien a fait part de sa préoccupation sur le rôle du Pakistan en Afghanistan. Il s’est prononcé pour un «examen étroit et une surveillance du rôle du Pakistan en Afghanistan, le rôle du Pakistan sur la question du terrorisme», a indiqué à la presse, après les entretiens, le ministre des Affaires étrangères indien, Harsh Vardhan Shringla.

Dans son discours à l’ONU, intervenu vendredi via une vidéo pré-enregistrée, le Premier ministre pakistanais, Imran Khan, a affirmé pour sa part que les talibans ont promis de respecter les droits humains et a encouragé la communauté internationale à dialoguer avec eux. «Nous devons renforcer et stabiliser l’actuel gouvernement pour le bien du peuple d’Afghanistan», a-t-il soutenu.

Il a également défendu l’attitude de son pays, principal soutien du régime taliban 1996-2001 qui a imposé une interprétation particulièrement rigoriste de l’islam et accueilli Al Qaîda, ce qui a entraîné l’invasion américaine en Afghanistan, suivant les attentats du 11 septembre 2001.

Lire la suite de l’article dans l’édition papier


Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!