Les forces d’occupation arrêtent la militante Sultana Khaya | El Watan
toggle menu
lundi, 30 novembre, 2020
  • thumbnail of elw_17102020




SITUATION DES DROITS DE L’HOMME AU SAHARA OCCIDENTAL

Les forces d’occupation arrêtent la militante Sultana Khaya

21 novembre 2020 à 10 h 50 min

Les services de la police marocaine ont procédé à l’arrestation de la militante sahraouie, Khaya Sultana, au niveau de l’accès nord de la ville de Boujdour dans les territoires sahraouis occupés, et ce, après son retour de l’étranger, a indiqué hier l’APS, citant l’agence de presse sahraouie (SPS).

«Suite à l’interdiction par les autorités d’occupation marocaine de la militante sahraouie, Aminatou Haidar de se déplacer en Espagne, la police marocaine a procédé à l’arrestation de sa concitoyenne Khaya Sultana au niveau de l’accès nord de Boujdour occupé après son retour de l’étranger», selon la même source. «Toutes ces tentatives de l’occupant tendent à intimider les militants sahraouis pour les empêcher d’interagir avec la dernière décision du front populaire qui a annoncé la fin de l’engagement au cessez-le-feu signé en 1991 entre le Maroc et le Polisario et le retour à la lutte armée suite à l’agression militaire marocaine ayant ciblé des manifestants sahraouis à Guerguerat», le 13 novembre, a indiqué SPS.

La diaspora«prête à rejoindre la lutte armée»

Par ailleurs, le directeur du Bureau de la communauté sahraouie établie en Europe, Syad Ibrahim El Kherachi, a affirmé hier que la communauté sahraouie à travers l’Europe est «entièrement prête à rejoindre la lutte armée dans les territoires occupés contre l’occupation marocaine».

«La communauté sahraouie, établie en Espagne, en France et dans tous les pays européens, demande à rejoindre les sites de lutte et de combat dans les champs d’honneur pour libérer la patrie a déclaré S. El Kherachi», selon des propos recueillis par à l’APS.

Le Bureau de la communauté en Europe reçoit quotidiennement des appels téléphoniques des jeunes Sahraouis et des différentes catégories de la communauté pour exprimer leur «solidarité et leur disposition à se sacrifier pour libérer le pays du régime marocain barbare», a-t-il indiqué.

«La pandémie de Covid-19, qui a perturbé la navigation aérienne et maritime, a empêché la communauté de se retrouver sur le champs de bataille», a-t-il observé. Et d’ajouter : «Nous attendons, en coordination avec les autorités sahraouies, de faciliter l’arrivée de volontaires, hommes et femmes, de la communauté pour rejoindre les rangs de l’armée sahraouie.» Le même responsable a rappelé que la communauté était aux premiers rangs durant la première guerre de libération qui a débuté à cette époque depuis l’Espagne et la France.

«Aujourd’hui, la communauté est déterminée à être au cœur de la deuxième étape de la guerre de libération.» La communauté condamne fermement, a affirmé S. El Kherachi, «le comportement barbare et irresponsable de l’occupation marocaine avec son agression brutale contre les civils sahraouis qui manifestaient pacifiquement à la brèche illégale à Guerguerat».

La communauté est préoccupée par le harcèlement auquel sont confrontés les militants des droits de l’homme et le peuple sahraoui dans les villes occupées, a observé le même responsable, relevant la condamnation par la communauté de la torture et des abus contre les détenus de l’épopée de Gdeim Izik et le reste des prisonniers dans les geôles marocaines.

Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!