Les familles des 15 sahraouis enlevés montent au créneau | El Watan
toggle menu
samedi, 01 octobre, 2022
  • thumbnail of elwatan10072021

Les familles des 15 sahraouis enlevés montent au créneau

26 décembre 2020 à 10 h 28 min

Le Comité des familles des 15 Sahraouis enlevés a imputé de nouveau à l’Etat d’occupation marocain la responsabilité entière et directe de la disparition de leurs enfants depuis le 25 décembre 2005, exigeant par là même de dévoiler le lieu où ils se trouvent et les lieux de tous les Sahraouis victimes de disparition forcée.

Selon un communiqué rapporté, jeudi, par des sources médiatiques sahraouies et rendu public à l’occasion du 15e anniversaire de leur disparition, le Comité affirme que le classement sans suite de la plainte introduite par les familles contre la Marine et la Gendarmerie marocaines, fait de la justice marocaine un complice.

En ce sens que cette dernière a procédé à l’enregistré de la plainte contre X, au lieu de l’enregistrer contre les autorités militaires, contrairement aux souhaits exprimés par les familles dans les déclarations faites lors du dépôt de la plainte, lit-t-on dans le communiqué.

«Devant le refus et la connivence de l’appareil judiciaire marocain et face à la violence institutionnelle à laquelle se livre l’Etat d’occupation à l’encontre des familles des disparus, le Comité réaffirme son attachement à faire valoir le droit des familles à déposer plainte devant les différents tribunaux et instances judiciaires compétentes», précise-t-on dans le communiqué.

Les familles soulignent, toutefois, que l’Etat d’occupation marocain doit assumer sa responsabilité pour le crime perpétré à l’encontre de leurs enfants et dévoiler le lieu où ils se trouvent, ainsi que les lieux de tous les Sahraouis victimes de disparition forcée depuis l’invasion marocaine du Sahara occidental en 1975.

Et de réaffirmer la poursuite de leur lutte pour connaître le sort de tous les disparus au Sahara occidental, ainsi que leur estime pour toutes les personnes solidaires avec leur lutte.

De même qu’elles réitèrent leur appel à la communauté internationale, en vue de mettre un terme à son silence face aux graves violations des droits de l’homme perpétrées par le régime marocain contre les civils sahraouis dans les territoires occupés et à œuvrer à assurer l’existence d’un mécanisme international indépendant en vue de surveiller et protéger ces droits.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!