Le pôle judiciaire antiterroriste se saisit de l’enquête | El Watan
toggle menu
jeudi, 24 septembre, 2020
  • thumbnail of elwatan07092020





Le pôle judiciaire antiterroriste se saisit de l’enquête

06 août 2020 à 9 h 26 min

De l’aide provenant de pays étrangers et d’institutions commence à être envoyée hier au Liban, au lendemain du drame. Un responsable de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), Michael Ryan, a affirmé que l’institution onusienne a «déjà commencé à expédier des kits de traumatologie et de chirurgie depuis l’entrepôt régional de Dubaï».

Des monarchies du Golfe ont offert leur aide dès mardi. Le Koweït a annoncé, hier, l’arrivée au Liban d’un avion contenant de «l’aide médicale». L’émir du Qatar, cheikh Tamim Ben Hamad Al Thani, a fait état de l’envoi de plusieurs hôpitaux de campagne. Aux Emirats arabes unis, l’Iran, a offert une «aide médicale» par la voix de son président Hassan Rohani, selon un communiqué. Le président turc, Recep Tayyip Erdogan, a promis «une aide humanitaire dans tous les domaines (…)».

Le roi de Jordanie, Abdallah II a ordonné hier la préparation d’un hôpital militaire de campagne à envoyer au Liban. Israël a appelé mardi à «dépasser le conflit» en proposant «une aide humanitaire et médicale» au Liban. Le pape François a appelé à «prier pour les victimes, pour leurs familles et pour le Liban» et à l’envoi d’«aide de la communauté internationale (pour) surmonter la crise». Les Pays-Bas ont annoncé que 67 travailleurs humanitaires partiraient pour Beyrouth, dont des médecins, policiers et pompiers.

La République tchèque et la Grèce envoient respectivement des équipes de sauvetage. Paris a affiché sa solidarité et envoyé des personnels et matériels pour venir en aide aux Libanais. Le président français est attendu aujourd’hui à Beyrouth, selon l’Elysée. En Europe, la chancelière allemande, Angela Merkel, a promis d’offrir «un soutien au Liban». Le Royaume-Uni s’est dit prêt à «apporter son soutien de toutes les manières possibles», a tweeté le Premier ministre, Boris Johnson. Le Premier ministre italien, Giuseppe Conte, a assuré sur Facebook que son pays «fera tout ce qu’il peut pour aider».

Moscou partage «le chagrin du peuple libanais», a écrit le président russe, Vladimir Poutine, dans un télégramme de condoléances à son homologue libanais, Michel Aoun. L’Union européenne (UE) va envoyer à Beyrouth une centaine de pompiers spécialisés pour aider les recherches dans la ville dévastée par deux explosions, et est prête à mobiliser une aide supplémentaire, a annoncé mardi le commissaire européen chargé de la gestion des crises Le président américain, Donald Trump, a répété que son pays se «tenait prêt» à apporter son aide. Le Canada a fait de même. «On est prêts à vous aider», a réagi le Premier ministre, Justin Trudeau, sur Facebook et Twitter. Même expression de solidarité en provenance de Tunisie et de l’Algérie et de l’Egypte.



S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!