Le chef terroriste tunisien Abou Iyadh éliminé au Mali | El Watan
toggle menu
mardi, 21 septembre, 2021
  • thumbnail of elwatan10072021




Le chef terroriste tunisien Abou Iyadh éliminé au Mali

05 mars 2020 à 9 h 39 min

Le groupe terroriste Al Qaîda au Maghreb islamique (Aqmi) a confirmé cette semaine dans une vidéo le décès d’Abou Iyadh, fondateur du groupe terroriste tunisien Ansar Al Charia.

Selon cette vidéo d’hommage, évoquant d’autres dirigeants terroristes morts, signalée par le centre américain de surveillance des sites islamistes SITE et relayée samedi par plusieurs sites internet d’information, Abou Iyadh a été tué par un raid de l’armée française au Mali. Le chef d’AQMI, Abou Moussab Abdelouadoud, a parlé de décès intervenus «dernièrement», sans cependant en préciser la date.

Il pourrait s’agir de la vaste opération antiterroriste baptisée «Maliko», menée le 19 février dernier par les forces armées maliennes et les troupes de «Barkhane» dans le secteur de Somadougou, dans la région de Mopti, qui s’était soldée par la capture et l’élimination de plusieurs terroristes étrangers. De son vrai nom Seifallah Ben Hassine, Abou Iyadh avait été accusé, entre autres, d’avoir attaqué en 2012 l’ambassade des Etats-Unis à Tunis et exécuté en 2013 les assassinats de l’opposant Chokri Belaïd et du député Mohamed Brahmi.

Vétéran d’Al Qaîda en Afghanistan, il avait été classé, en 2014, «terroriste international» par Washington. Libéré trois mois après la révolution de 2011 dans le cadre d’une amnistie générale, Seifallah Ben Hassine avait fondé Ansar Al Charia, d’abord toléré sous le gouvernement dirigé par le mouvement Ennahdha, puis classé «terroriste» en Tunisie et aux Etats-Unis. Activement recherché, il s’était d’abord enfui en Libye avant de gagner le Mali.


Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!