La RASD dénonce un 3e projet solaire à Dakhla occupée | El Watan
toggle menu
vendredi, 27 novembre, 2020
  • thumbnail of elw_17102020





La RASD dénonce un 3e projet solaire à Dakhla occupée

27 août 2020 à 9 h 10 min

L’Autorité sahraouie des mines et du pétrole dénonce un troisième projet de centrale solaire que le Maroc compte implanter sur la baie de la ville de Dakhla occupée, en violation du droit international qui n’accorde aucun mandat à Rabat en la matière.

«Ce projet est un pas de plus dans la politique de la fuite en avant menée par le colonisateur pour impliquer davantage ses partenaires dans des actes illégaux qu’il commet dans les territoires occupés», a déclaré le président de l’autorité Ghali Zubair, cité par l’agence sahraouie SPS. En «refusant de respecter la légalité internationale, le Maroc choisit de saper le processus des Nations unies visant à parachever la décolonisation de la dernière colonie d’Afrique», déplore-t-il. Ghali Zubair avertit que le Front Polisario n’allait pas «renoncer aux droits du peuple sahraoui et à sa souveraineté sur ses ressources naturelles par tous les moyens légaux, y compris en engageant des poursuites judiciaires contre les entreprises impliquées dans ce pillage».

Le président de l’Autorité sahraouie des mines exhorte toutes les entreprises liées par des accords au Maroc de se conformer à la légalité internationale et aux «décisions relatives au statut juridique du Sahara occidental et de ses ressources, dont celles de la Cour de justice de l’Union européenne de 2016 et 2018».

Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!