Haine contre les musulmans en France : L’appel des intellectuels à Emmanuel Macron | El Watan
toggle menu
lundi, 18 novembre, 2019
  • thumbnail of elwatan18112019


Haine contre les musulmans en France : L’appel des intellectuels à Emmanuel Macron

17 octobre 2019 à 9 h 03 min

Jusqu’où laisserons-nous passer la haine des musulmans ?» s’interrogent artistes, journalistes et universitaires dans une tribune publiée dans Le Monde, mardi 15 octobre.

Quatre-vingt-dix personnalités, parmi lesquelles Omar Sy, Céline Sciamma ou Christine Delphy, ont demandé à Emmanuel Macron de condamner «la haine contre les musulmans de France». «Ne nous y trompons donc pas. L’extrême droite a fait de la haine contre les musulmans un outil majeur de sa propagande, mais elle n’en a pas le monopole. Des membres de la droite et de la gauche dites républicaines n’hésitent pas à stigmatiser les musulmans, souvent ‘‘au nom de la laïcité’’», peut-on lire dans la tribune.

Ces personnalités demandent également au président français de condamner l’agression dont a été victime une mère de famille voilée, en pleine enceinte du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté. Cette mère d’un élève, qui accompagnait la classe de son fils en sortie scolaire, a violemment été prise à partie par Julien Odoul, élu RN, qui lui intimait d’enlever son voile au motif qu’elle se trouvait dans un établissement public. Alors que, «rien, ni dans le règlement ni dans la loi, ne justifiait que cette femme soit poussée vers la sortie de l’assemblée régionale.

Elle avait tout à fait le droit d’y être, vêtue de son foulard», rappellent les signataires. «Nous, personnalités d’horizons divers, unies par la devise de notre République, ‘‘liberté, égalité, fraternité’’, attachées au principe de laïcité tel qu’inscrit dans la loi, demandons urgemment (…) à Emmanuel Macron de condamner publiquement l’agression dont cette femme a été victime devant son propre fils», est-il encore écrit.

La tribune dénonce également l’amalgame qui a été fait entre la pratique de la religion musulmane et le radicalisme religieux. Tout en fustigeant une parole politique qui ne se positionne pas clairement à l’encontre de ce courant de pensée : «Où est la parole publique de premier niveau, celle de nos élus, des partis politiques, celle des ministres, celle du président de la République pour refuser l’inacceptable ?»

Les initiateurs de la tribune parue dans Le Monde posent en outre la question : «Jusqu’à quand allons-nous accepter que des citoyennes, des citoyens soient insultés, agressés, attaqués, stigmatisés en raison de leur religion ?» Et de demander «urgemment» au gouvernement et à Emmanuel Macron de «dire, avec force, que les femmes musulmanes, portant le foulard ou non, et les musulmans en général ont toute leur place dans notre société».

Parmi les signataires, figurent les acteurs Omar Sy, Marina Foïs, Mathieu Kassovitz et Géraldine Nakache, l’animatrice Alessandra Sublet, la réalisatrice Tonie Marshall, les artistes DJ Snake, Nekfeu, Hakim et Mustapha Amokrane (du groupe Zebda), la championne de boxe Aya Cissoko, l’ancien footballeur Vikash Dhorasoo, l’universitaire Pascal Boniface, les sociologues Eric Fassin, Zahra Ali et Sylvie Tissot, la journaliste et réalisatrice Rokhaya Diallo, l’humoriste Guillaume Meurice, ou encore la députée La France insoumise, Danièle Obono.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!