États-Unis : Le procès du policier qui a tué George Floyd s’est ouvert hier | El Watan
toggle menu
mardi, 27 septembre, 2022
  • thumbnail of elwatan10072021

États-Unis : Le procès du policier qui a tué George Floyd s’est ouvert hier

09 mars 2021 à 10 h 15 min

Un procès historique s’est ouvert hier à Minneapolis, dans le nord des Etats-Unis : celui du policier blanc qui a tué l’Afro-Américain George Floyd le 25 mai et suscité un sursaut antiraciste dans le monde entier.

Ce procès, très attendu, doit débuter à 8h (14h GMT) par la sélection des jurés, mais d’ultimes débats sur la qualification exacte des charges pesant sur Derek Chauvin pourraient retarder la procédure. Pour l’instant, cet homme de 44 ans, dont 19 au service de la police de Minneapolis, est inculpé de «meurtre et d’homicide involontaire». Remis en liberté sous caution, il comparaîtra libre.

Le 25 mai, il était intervenu avec trois collègues afin d’arrêter George Floyd, soupçonné d’avoir utilisé un faux billet de 20 dollars pour s’acheter un paquet de cigarettes. En pleine rue, et devant des passants effarés, Derek Chauvin était resté agenouillé pendant près de neuf minutes sur le cou du quadragénaire noir, menotté et plaqué au sol, bien que celui-ci ait lancé à 20 reprises : «Je ne peux pas respirer !» Ce furent ses dernières paroles et elles sont devenues le cri de ralliement de millions de manifestants qui, alertés par une vidéo du drame, sont descendus dans les rues de Miami à Los Angeles, mais aussi Londres, Paris ou Sydney pour réclamer justice. La mobilisation, qui a ouvert un débat de fond aux Etats-Unis sur les méthodes de la police et le passé raciste du pays, s’est tassée à l’automne.
Le «système»

Mais, à l’approche du procès, elle a repris à Minneapolis, où plusieurs rassemblements ont eu lieu ce week-end. «Je crains d’être déçue, que Derek Chauvin ressorte libre», a confié Sicilya Knott, une étudiante de 20 ans, croisée dans un de ces cortèges. Elle compte se faire régulièrement entendre auprès du tribunal et espère «que les jurés prendront en compte la colère et la fatigue des communautés».

Les proches de George Floyd abordent aussi le procès avec appréhension. «Je veux que justice soit rendue», a déclaré, à l’AFP, son oncle Selwyn Jones, tout en exprimant sa méfiance envers un «système» qui, dans le passé, a souvent exonéré les policiers. Selon lui, si Derek Chauvin échappe à la prison, «les gens vont se déchaîner».

Par anticipation, la ville de Minneapolis, secouée par de violentes émeutes à la fin mai, a déjà renforcé son dispositif de sécurité et mobilisé des milliers de policiers et de soldats de la Garde nationale.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!