toggle menu
lundi, 21 janvier, 2019
  • thumbnail of elwatan09072018

En bref…

22 novembre 2018 à 13 h 23 min

– France

Le gouvernement d’édouard Philippe est accusé de «discrimination» suite à sa décision d’augmenter plus de 20 fois les frais d’inscription aux universités pour les étudiants étrangers, dont les Algériens. Au cours de la présentation de la stratégie de l’attractivité des universités françaises, sous le hashtag «Bienvenue en France», le Premier ministre a annoncé lundi dernier l’augmentation des frais de scolarité des étudiants ne résidant pas dans l’espace économique européen, dès la rentrée 2019, de 170 euros pour la licence et 243 euros pour le mastère à respectivement 2770 euros et 3770 euros.

– Mauritanie

Le président Mohamed Ould Abdel Aziz va-t-il briguer un troisième mandat lors de la prochaine présidentielle en Mauritanie qui se profile à l’été 2019 ? Le chef de l’Etat mauritanien a rappelé cette semaine qu’il compte bien respecter la Constitution, mais qu’il «entend» aussi les appels de ses partisans en vue d’un maintien au pouvoir. C’est qu’il a affirmé, mardi, lors de l’ouverture du Festival culturel de Oualata dans le sud du pays, où l’attendaient de nombreux soutiens.

– Turquie

Le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu, a remis mardi aux autorités américaines une liste de 84 membres du mouvement du prédicateur Fethullah Gülen dont la Turquie demande l’extradition. Ankara réclame de Washington de lui remettre cet homme installé de longue date aux Etats-Unis, que le président turc Recep Tayyip Erdogan accuse d’avoir orchestré le coup d’Etat manqué de 2016 à son encontre. La chaîne américaine NBC avait affirmé la semaine dernière que la Maison-Blanche étudiait les possibilités juridiques de faire partir Fethullah Gülen.

– Guinée

Teodorin Nguema Obiang, vice-président de Guinée équatoriale et fils du président Teodoro Obiang Nguema, a pour la première fois présidé cette semaine un long Conseil des ministres, selon la télévision d’Etat TVGE.
Que Teodorin Nguema Obiang préside un Conseil des ministres est le signe tangible qu’il est bien sur la voie de succéder à son père, selon les observateurs de la vie politique équato-guinéeene. En octobre, Teodorin Nguema Obiang, déjà chargé de la Défense et de la Sécurité, a également été promu par son père à de hautes fonctions militaires, de même que plusieurs autres membres de la famille présidentielle.

Lire aussi

Loading...
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!