En bref… | El Watan
toggle menu
samedi, 08 août, 2020
  • thumbnail of elwatan08082020




En bref…

31 août 2018 à 23 h 46 min

– La Commission européenne propose de rester en permanence à l’heure d’été

La Commission européenne comptait proposer, hier, le changement d’heure en hiver et rester en permanence à l’heure d’été dans l’Union européenne, sur la base d’une consultation auprès de plusieurs millions de citoyens européens, ont rapporté des médias.

«Nous allons décider de cela aujourd’hui au sein de l’exécutif européen», a déclaré le président de la commission, Jean-Claude Juncker, à la chaîne de télévision allemande ZDF, indiquant que l’idée serait de rester en permanence à l’heure d’été.

«Nous avons fait une consultation publique sur le sujet entre début juillet et la mi-août. Des millions de personnes ont répondu et sont d’avis qu’à l’avenir, c’est l’heure d’été qui devrait être tout le temps la règle, et nous allons réaliser cela», a-t-il expliqué. «Lorsqu’on consulte les citoyens sur quelque chose, il convient aussi ensuite de faire ce qu’ils souhaitent», a ajouté Juncker.

– Un tremblement de terre de 5 degrés sur l’échelle de Richter a frappé la Grèce

Un tremblement de terre de magnitude 5 sur l’échelle de Richter, qualifié de «fort» par l’Observatoire géodynamique d’Athènes, a secoué, hier matin, les villes de Karditsa et Trikala, dans le nord de la Grèce, sans faire de victimes, selon les premières informations des médias.

«Un fort séisme de 5 degrés sur l’échelle de Richter a eu lieu à 10h12 (07h12 GMT) à une distance de 233 km au nord-ouest d’Athènes, son épicentre a été localisé à 34 km au sud de Trikala», a indiqué l’Observatoire.

Selon certains médias, le séisme a été fortement ressenti dans les deux villes, dont des habitants sont sortis dans la rue. La Grèce se trouve sur des lignes de faille importantes et est régulièrement frappée par des tremblements de terre, mais rarement avec des victimes.

– La rupture d’un barrage en Birmanie fait quatre morts et des blessés

Le premier bilan de la rupture d’un barrage, causée par d’intenses pluies de mousson en Birmanie, fait état de quatre morts et trois disparus, ont annoncé, hier, les autorités. Les sauveteurs continuaient de secourir les derniers rescapés toujours piégés dans leurs maisons.

«Quatre personnes ont été tuées et trois sont portées disparues après les inondations», a déclaré Phyu Lei Lei Tun, responsable du ministère des Affaires sociales, cité par l’AFP. Selon ce ministère, plus de 36 000 personnes «sont désormais réparties dans 68 camps».

Les sauveteurs birmans continuaient, hier, de secourir les derniers rescapés toujours piégés dans leurs maisons cernées par les eaux, selon des médias. La rupture d’une large portion du barrage Swar Chaung, mercredi matin, est due, selon les autorités, au système d’évacuation du barrage endommagé par les pluies de la mousson.



S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!