En bref… | El Watan
toggle menu
vendredi, 22 mars, 2019
  • thumbnail of elwatan20190321

En bref…

13 mars 2019 à 10 h 00 min

– RD Congo

Le massacre de centaines de personnes dans les violences communautaires ayant embrasé, mi-décembre, des villages de l’ouest de la RDC «pourrait constituer des crimes contre l’humanité», une violence «facilitée par l’absence de l’Etat», a estimé hier l’ONU. «Il est essentiel de veiller à ce que les auteurs de ces crimes atroces soient punis», a déclaré la haut commissaire de l’ONU aux droits de l’homme, Michelle Bachelet, dans un communiqué. En janvier, l’ONU avait ouvert une enquête, menée par le Haut-Commissariat aux droits de l’homme et la Monusco (Mission de l’ONU en RDC), après avoir reçu des informations selon lesquelles 890 personnes avaient été tuées au cours d’affrontements intercommunautaires et des milliers d’autres déplacées.

– France

Les députés européens ont voté hier la levée de l’immunité parlementaire de l’eurodéputé Jean-Marie Le Pen, comme demandé par la justice française pour l’enquête sur des emplois présumés au Parlement européen.

A main levée, les eurodéputés, réunis à Strasbourg, ont accédé à la demande des juges parisiens qui l’avaient notifiée en octobre 2018 au cofondateur du Front national, devenu Rassemblement national. Il s’agit au moins de la quatrième fois que le Parlement européen lève l’immunité parlementaire de Jean-Marie Le Pen, absent hier de l’hémicycle.

– Russie

Les députés russes ont adopté, hier en deuxième lecture, un amendement au code pénal, initié par le président Vladimir Poutine, et qui facilite l’emprisonnement des chefs mafieux. «La Russie a un besoin absolu de cette nouvelle législation qui permettra aux forces de l’ordre d’en finir avec la criminalisation du pays», a expliqué le principal défenseur du texte à la Douma, le député Otari Archba.

Avec cet amendement, «le simple fait de diriger une organisation criminelle sera suffisant pour être condamné», alors que jusqu’à présent l’interpellation des dirigeants mafieux se soldait généralement par leur libération, faute de chefs d’accusation permettant de les impliquer directement dans les crimes commis par leur organisation.

– Palestine

Un Palestinien, blessé début mars dans la bande de Ghaza par des tirs de l’armée d’occupation israélienne, a succombé hier à ses blessures, a indiqué le ministère de la Santé ghazaoui. Moussa Mohamed Moussa, 23 ans, avait été blessé le 1er mars à l’est de Bureij, dans le centre de Ghaza, a précisé Achraf Al Qodra, porte-parole du ministère, dans un communiqué. La bande de Ghaza, sous blocus israélien depuis plusieurs années, est le théâtre, depuis mars 2018, de protestations palestiniennes. Au moins 254 Palestiniens ont été tués depuis cette date par des frappes israéliennes.

Lire aussi

Loading...

Related Post

S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!