Cuba accueille une flotte russe | El Watan
toggle menu
mardi, 12 novembre, 2019
  • thumbnail of elwatan20191112



Cuba accueille une flotte russe

25 juin 2019 à 10 h 00 min

Un bataillon naval russe, mené par la frégate Amiral Gorchkov, est arrivé hier dans le port de La Havane, selon l’AFP alors que l’île socialiste est dans le collimateur des Etats-Unis, qui multiplie les sanctions à son encontre.

La flotte est également composée du navire logistique Elbrus et du remorqueur Nikolay Chiker. Selon plusieurs médias russes, elle se rendra ensuite au Venezuela.

Partenaires historiques pendant la Guerre froide, La Havane et Moscou se sont rapprochés depuis plusieurs mois alors que Cuba est visé par de nombreuses sanctions de Washington, qui lui reproche son soutien au gouvernement vénézuélien de Nicolas Maduro.

En recevant début mai la plus haute distinction du Parti communiste russe, l’ordre de Lénine, Raul Castro, premier secrétaire du Parti communiste cubain, a souligné «les relations historiques » entre les deux pays, « qui aujourd’hui se renforcent et se renouvellent ». A son entrée dans la baie de La Havane, la frégate Amiral Gorchkov, qui fait partie de la dernière génération de navires de guerre russes, a tiré des salves de bienvenue, auxquelles ont répondu des salves cubaines depuis la forteresse coloniale de San Carlos de la Cabaña.

Selon un communiqué des Forces armées révolutionnaires (FAR) de Cuba, les marins russes visiteront la Marine de guerre cubaine ainsi que «des lieux d’intérêt historique et culturel ». Le motif précis de la visite n’est pas spécifié. Elle survient 10 jours après le départ du dernier bateau de croisière américain, l’administration Trump ayant désormais interdit à ces paquebots de faire escale à Cuba.

Les Etats-Unis, qui appliquent depuis 1962 un embargo économique contre l’île, ont renforcé leurs sanctions à son encontre depuis l’arrivée au pouvoir de Donald Trump en 2017, marquant un grand retour en arrière après le rapprochement initié par son prédécesseur Barack Obama. Aussi, le président Trump a accusé La Havane de soutenir le gouvernement du président socialiste vénézuélien Nicolás Maduro.

En février, Donald Trump a déclaré que «les jours du socialisme et du communisme» étaient «comptés au Venezuela, mais aussi au Nicaragua et à Cuba».

Washington a reproché également au pouvoir castriste d’avoir perpétré des «attaques acoustiques» contre des diplomates américains à La Havane, une accusation rejetée par les autorités cubaines. Les Etats-Unis ont depuis réduit de moitié leur présence diplomatique à Cuba. Pour procéder à une demande de visa pour les Etats-Unis, les Cubains doivent se rendre dans un pays tiers.

Les touristes américains ont, eux, interdiction de se rendre à Cuba. Seuls sont autorisés des déplacements en relation avec la culture et l’éducation, selon des catégories spécifiques définies par Washington.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!