Crise du coronavirus en Espagne : Les professionnels de la santé immigrants à la rescousse | El Watan
toggle menu
lundi, 21 septembre, 2020
  • thumbnail of elwatan07092020





Crise du coronavirus en Espagne : Les professionnels de la santé immigrants à la rescousse

05 avril 2020 à 9 h 30 min

La crise du coronavirus a révélé qu’il n’y a pas d’avenir pour le système de santé en Espagne sans la contribution de professionnels étrangers. Le gouvernement a encouragé l’embauche de près de 300 professionnels étrangers en situation régulière dans le secteur de la santé face à la crise due au Covid-19.

La crise du coronavirus a soudainement levé le voile sur ce qui était déjà une réalité il y a longtemps, et c’est qu’il n’y a pas d’avenir pour les systèmes de santé des pays riches sans la contribution des professionnels immigrés.

C’est pourquoi la course déclenchée ces dernières semaines par certains gouvernements, pour identifier ou attirer des talents étrangers qui sous-tendent les réponses sanitaires d’urgence, est obscène. Les obstacles administratifs, juridiques et politiques qui étaient insurmontables jusqu’à cette semaine se sont volatilisés par magie.

Le ministère de l’Inclusion, de la Sécurité sociale et des Migrations, le ministère des Universités, ceux de la Santé et de la Politique territoriale et de la Fonction publique ont lancé une action coordonnée d’urgence pour augmenter le nombre de professionnels de la santé étrangers désireux travailler en Espagne dans l’immédiat.

Avec cet ensemble de mesures, il est prévu qu’environ 300 médecins, infirmiers et infirmières nationaux de pays tiers et résidant actuellement en Espagne rejoindront le système national de santé (SNS) dans les prochains jours à un moment décisif pour faire face à la crise sanitaire causée par la propagation du virus Covid-19. «En raison de la crise du coronavirus (Covid-19), plus de 300 professionnels étrangers de la santé en situation régulière vont rejoindre incessamment le système national de santé», a confirmé, le ministre de la Sécurité sociale, José Luis Escrivá.

Pour atteindre cet objectif, les ministères susmentionnés ont coordonné leur action dans des domaines cruciaux, tels que la priorisation des permis de séjour et de travail, l’homologation des diplômes ou la reconnaissance des compétences professionnelles, pour apporter une réponse immédiate à un moment de demande maximale et de forte demande de ces profils sur le marché du travail.

Des permis de travail express

A cette fin, un nouveau protocole de coordination a été élaboré entre le ministère de l’Inclusion, de la Sécurité sociale et des Migrations, le ministère des Universités et le ministère de la Santé qui permet un échange d’informations, une consultation et une résolution efficace pour la mise en œuvre de la mesure. Cette crise devrait aider à reconsidérer les politiques d’immigration qui répondent bien mieux au populisme nationaliste qu’aux intérêts de toutes les parties concernées.

Dans des pays aussi divers que les Etats-Unis, la Norvège, la Nouvelle-Zélande ou le Royaume-Uni, environ un médecin sur trois vient de l’étranger. Les chiffres dans le domaine des soins infirmiers et des autres professions de la santé sont similaires. L’Allemagne a inclus ce secteur parmi les capacités essentielles pour lesquelles le pays aura besoin de 1,4 million d’immigrants dans les années à venir.

Au-delà de l’urgence humanitaire, ce séisme pandémique va-t-il ébranler les fondements du système politique de l´immigration ? Avant cette catastrophe, le gouvernement espagnol avait annoncé son intention de rationaliser la politique d’immigration pour couvrir les besoins futurs du marché du travail. Le fait que l’administration ait pu changer le rythme si rapidement ne montre que le peu d’intérêt manifesté jusqu’à présent aux professionnels issus de l’immigration.

Pour sa part, le ministère des Universités a fait de la rationalisation du processus d’approbation, un axe d’action prioritaire. Depuis vendredi dernier, 100 dossiers d’approbation de certificats médicaux ont été résolus. Au total, depuis le début de l’année, 762 professionnels de santé ont été agréés. De cette manière, le gouvernement ouvre ainsi les portes à un groupe d’étrangers qui, sans l’émergence du coronavirus, n’auraient pas eu des voies aussi agiles pour entrer dans la vie active.

La demande accrue de personnel spécialisé face aux énormes besoins sanitaires actuels a favorisé cette initiative.

Espagne
De notre correspondant   Ali Ait Mouhoub



S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!