Bruits de bottes dans le Caucase | El Watan
toggle menu
mercredi, 20 mars, 2019
  • thumbnail of elwatan20190320

L’Azerbaïdjan lance de vastes exercices militaires

Bruits de bottes dans le Caucase

12 mars 2019 à 10 h 00 min

Le Groupe de Minsk, réunissant les médiateurs internationaux pour le conflit du Nagorny-Karabakh (la France, la Russie et les Etats-Unis),
a réitéré, dans un communiqué diffusé le 1er mars, «l’importance de réduire les tensions et minimiser la rhétorique inflammatoire».

L’Azerbaïdjan a lancé hier de vastes exercices militaires critiqués par l’Arménie, alors que les deux pays s’apprêtent à entamer des pourparlers sur la région disputée du Nagorny-Karabakh. «Dans le cadre des exercices, des unités de l’armée vont accomplir différentes tâches visant à préparer une opération offensive contre un ennemi conventionnel», a déclaré le ministère azerbaïdjanais de la Défense dans un communiqué.

Quelque 10 000 militaires, 500 chars et véhicules blindés, 300 systèmes d’artillerie et jusqu’à 20 avions militaires vont participer à ces exercices qui dureront cinq jours, selon la même source.

Le ministère arménien des Affaires étrangères a pour sa part dénoncé ces exercices, en estimant qu’ils «ne contribuent pas à la création d’un environnement propice à la paix». Les exercices interviennent alors que le Premier ministre arménien, Nikol Pachinian, et le président azerbaïdjanais, Ilham Aliyev, doivent se rencontrer – pour la première fois – pour discuter du sort de la région disputée du Nagorny-Karabakh.

Si aucune date n’a encore été fixée pour ces pourparlers, les deux parties ont exprimé, selon l’AFP qui rapporte l’information, leur volonté de les organiser. La porte-parole de la diplomatie arménienne, Anna Nagdalian, a assuré à la presse que l’Arménie n’acceptera pas que les pourparlers se déroulent «le revolver sur la nuque».

Le Nagorny-Karabakh est une enclave à majorité arménienne, rattachée en 1921 à l’Azerbaïdjan par les autorités soviétiques, qui a proclamé unilatéralement son indépendance en 1991, avec le soutien de l’Arménie. La guerre entre les deux communautés du Karabakh a éclaté en 1988. Un cessez-le-feu avait été conclu en 1994, après une guerre ayant fait 30 000 morts et des centaines de milliers de réfugiés.

Aucun traité de paix n’a toutefois été signé entre Bakou et Erevan et des heurts se produisent régulièrement. La communauté internationale considère toujours cette région comme faisant partie de l’Azerbaïdjan. Le Groupe de Minsk, réunissant les médiateurs internationaux pour le conflit du Nagorny-Karabakh (la France, la Russie et les Etats-Unis), a réitéré, dans un communiqué diffusé le 1er mars, «l’importance de réduire les tensions et minimiser la rhétorique inflammatoire». 

Lire aussi

Loading...

Related Post

S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!