Alors que les négociations entre Pyongyang et Washington sont dans l’impasse : La Corée du Nord annonce la réalisation d’un nouveau «test crucial» | El Watan
toggle menu
dimanche, 12 juillet, 2020
  • thumbnail of elwatan12072020




Alors que les négociations entre Pyongyang et Washington sont dans l’impasse : La Corée du Nord annonce la réalisation d’un nouveau «test crucial»

15 décembre 2019 à 9 h 30 min

La Corée du Nord a réalisé un nouveau «test crucial» sur son site de lancement de satellites de Sohae, a rapporté hier l’agence officielle KCNA, relayée par des médias. «Un nouveau test crucial a été mené avec succès sur la base de lancement de satellites de Sohae le 13 décembre», a déclaré un porte-parole de l’Académie nationale des sciences de défense.

Les «succès en matière de recherche» seront «appliqués pour améliorer encore la dissuasion nucléaire stratégique fiable» de la Corée du Nord, a-t-il ajouté.

Cette annonce intervient à la veille de l’arrivée à Séoul de l’émissaire des Etats-Unis pour la Corée du Nord, Stephen Biegun. Déçu par le maintien des sanctions malgré trois sommets depuis juin 2018 avec le président américain Donald Trump, Pyongyang a fixé un ultimatum à Washington pour la fin de l’année et lui a récemment promis un «cadeau de Noël» faute de progrès.

Le site de Sohae, connu aussi sous le nom de Tongchang-ri, est situé sur la côte nord-ouest de la Corée du Nord. Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a promis sa fermeture en septembre 2018 lors d’un sommet avec le président sud-coréen, Moon Jae-in.

Pyongyang a déjà annoncé dimanche dernier avoir mené «un test très important» censé changer «le statut stratégique» du pays. Ce test, pour lequel aucun détail n’a été fourni, a également été mené depuis la base de Sohae. En juillet 2017, Pyongyang a annoncé avoir testé avec succès un nouveau missile balistique intercontinental capable d’atteindre l’Alaska.

En attendant l’issue

Jeudi, les Etats-Unis ont procédé, au-dessus du Pacifique, au test d’un nouveau type de missile balistique sol-air de moyenne portée, qui est interdit par le Traité sur les armes nucléaires de portée intermédiaire (INF), dont ils se sont retirés cette année, le deuxième en moins de 4 mois.

La veille, Washington a prévenu Pyongyang contre tout nouvel essai nucléaire ou de missile balistique intercontinental en fin d’année, tout en promettant de la souplesse si les négociations reprennent. «La poursuite d’essais de missiles balistiques est profondément contre-productive», a affirmé l’ambassadrice américaine aux Nations unies, Kelly Craft, lors d’une réunion du Conseil de sécurité convoquée par Washington, la deuxième sur la Corée du Nord en une semaine.

La première réunion s’est tenue à huis clos à la demande des Européens. La diplomate américaine a appelé Pyongyang à s’engager avec «courage» dans des négociations avec les Etats-Unis.

A l’inverse, «nous devons tous au Conseil de sécurité être préparés à agir en conséquence», a-t-elle ajouté. Comme elle a rejeté tout calendrier, allusion à l’ultimatum nord-coréen. «Laissez-moi être claire : les Etats-Unis et le Conseil de sécurité ont un objectif, pas une échéance», a-t-elle dit, en rappelant la perspective souhaitée d’une dénucléarisation de la péninsule coréenne. En 2017, à l’initiative des Etats-Unis, le Conseil de sécurité a adopté trois séries de sanctions, concernant notamment des limitations d’importations de pétrole et des interdictions liées aux exportations nord-coréennes de charbon, de pêche et de textile.

Après avoir multiplié les tirs de missiles de courte et moyenne portées ces derniers mois, Pyongyang a annoncé dimanche avoir réalisé un mystérieux «test très important» depuis sa base de lancement de satellites, censé changer le «statut stratégique» du pays reclus d’Asie de l’Est.

Les Etats-Unis restent engagés en faveur d’une solution pacifique et «sont prêts à se montrer souples dans cette approche», a souligné Kelly Craft. «Nous ne pouvons agir seuls, la Corée du Nord doit prendre la décision difficile mais courageuse de travailler avec nous», a-t-elle dit. «Des essais nucléaire et de missiles» balistiques intercontinentaux «n’apporteront pas plus de sécurité à la Corée du Nord», a-t-elle insisté.

Les négociations entre les Etats-Unis et la Corée du Nord sont dans l’impasse depuis l’échec d’un sommet à Hanoï en février entre les dirigeants américain et nord-coréen. Les Etats-Unis exigent que la Corée du Nord renonce d’emblée à tout son arsenal atomique, alors que cette dernière réclame une approche progressive prévoyant une levée rapide d’au moins une partie des sanctions internationales qui étranglent son économie. 



S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!