15e congrès du Front Polisario : Les Sahraouis répondent aux attaques marocaines | El Watan
toggle menu
mercredi, 25 novembre, 2020
  • thumbnail of elw_17102020





15e congrès du Front Polisario : Les Sahraouis répondent aux attaques marocaines

22 décembre 2019 à 10 h 01 min

Menaces marocaines et détermination du Front Polisario. Le porte-parole du 15e congrès du Front Polisario, Oubbi Boucheraya Bachir, a estimé que les attaques marocaines après l’annonce de la tenue de l’événement à Tifariti est «un feu d’artifice». «Les messages du Maroc sont un feu d’artifice destinés aux médias. Tifariti où se tient le congrès n’est pas une zone tampon, comme le prétend la partie marocaine. La ville est distante de 90 km du mur», a précisé Oubbi Boucheraya Bachir lors d’un point de presse tenu, vendredi, en marge des travaux.

A l’annonce du congrès, le Maroc a en effet adressé deux lettres de protestation à l’ambassadrice américaine, Kelly Craft, et au secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, pour dénoncer la tenue du congrès dans ce qu’il a qualifié de zone tampon. De son côté, l’allié espagnol du Maroc avait fait état de «risques imminents» d’attentats terroristes et d’enlèvements de ressortissants étrangers dans la région où devait se tenir le congrès.
Le Front Polisario a répondu fermement à ces «accusations», considérant que c’est le royaume marocain, qui représente une «menace» pour la région.

Pour Oubbi Boucheraya Bachir, actuel représentant du Polisario en France, le mouvement de libération joue un «rôle d’équilibre» dans cette partie du continent. «L’armée a le rôle de libération des territoires mais assure également une mission supplémentaire, qui est de faire face aux défis sécuritaires qui se posent dans la région, comme le trafic de drogue dont le Maroc est l’un des plus importants acteurs», précise Obbi Bouchraya, se félicitant de l’«engagement des ressortissants espagnols» qui sont venus en masse au congrès et ont demandé à leur gouvernement «d’assumer ses responsabilités historiques».

«Réévaluer la position» du Polisario

Pour le porte-parole, la tenue du 15e congrès du Polisario dans cette localité de Tifariti, c’est d’abord «un message politique à travers lequel le Front Polisario réitère sa volonté de continuer sa lutte et sa préparation pour reprendre non seulement les armes, mais évaluer tous les moyens possibles pour imposer la volonté du peuple sahraoui et le respect de son droit à l’autodétermination et à l’indépendance». Oubbi Boucheraya Bachir évoque aussi la décision du Polisario de «réévaluer et reconsidérer» sa participation dans l’ensemble du processus politique de règlement du conflit surtout après la dernière résolution du Conseil de sécurité.

Le Polisario demande à l’Espagne et à la France de «contribuer positivement dans la recherche de la solution politique qui permettra d’assurer le droit du peuple à l’autodétermination». Estimant que la sécurité dans la région passe par le respect du droit des peuples à l’autodétermination, Obbi Bouchraya regrette que ces deux pays «deviennent une partie du problème». La décision prise par le gouvernement des Comores d’ouvrir une représentation consulaire à El Ayoune, ville du Sahara occidental occupé, a été dénoncée comme une «violation de la légalité internationale», ce qui appelle, annonce le porte-parole et le président de la RASD, Brahim Ghali, la prise de «mesures fermes» pour amener ce pays à revenir sur sa décision.

L’Algérie a, rappelle-t-on, qualifié la décision de «mesure d’une gravité exceptionnelle» qui représente une violation du droit international, dans un communiqué rendu public jeudi par le ministère des Affaires étrangères. Pour Alger, la décision «constitue aussi un précédent inacceptable d’atteinte aux principes régissant le statut des territoires non-autonomes dont les peuples n’ont pas encore exercé leur droit à l’autodétermination conformément à la doctrine et à la pratique des Nations unies et de l’Union africaine, statut qui ne saurait être remis en cause par une décision unilatérale tendant à entraver le processus de décolonisation en cours», souligne le MAE.

 

 

Election d’un nouveau SG du Polisario et président de la RASD

Le 15e congrès du Front Polisario se tient à Tifariti du 19 au 23 décembre, sous le slogan : «Une lutte acharnée, résistance et sacrifice, pour parachever la souveraineté de l’Etat sahraoui». Le congrès devra élire le secrétariat national du Front, dont le secrétaire général assume aussi les fonctions de président de la RASD. L’élection de Brahim Ghali, qui a assuré un intérim de deux ans après le décès de Mohamed Abdelaziz, devrait avoir l’assentiment des congressistes, selondes échos. Tenu en territoire libéré, le 15e congrès du Polisario a vu la participation de plus de 1400 congressistes du Front et plusieurs délégations étrangères, dont celle de l’Algérie, composée de personnalités politiques et de la société civile. 

 

 

 

Tifariti (Territoires sahraouis libérés)

De notre envoyé spécial  Nadir Iddir

Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!