L’Opep se réunit aujourd’hui : Vers une augmentation mesurée en août | El Watan
toggle menu
jeudi, 06 octobre, 2022
  • thumbnail of elwatan10072021

L’Opep se réunit aujourd’hui : Vers une augmentation mesurée en août

01 juillet 2021 à 10 h 35 min

L’OPEP et ses alliés débattent aujourd’hui de la stratégie à suivre dès le mois d’août afin de réguler l’approvisionnement du marché et de préserver l’équilibre entre l’offre et la demande.

Aucun indice ne permet de parier à coup sûr sur les compromis qui seront scellés, notamment entre la Russie et l’Arabie Saoudite, lors de la rencontre – qui aura lieu par visioconférence –, mais il est plausible que l’Opep et ses alliés mettront tout en œuvre pour ne pas faire «dérailler» une démarche qui a amplement porté ses fruits depuis quelques mois, et permis de redonner plus de poids à l’alliance, dans un marché moins influencé par la surabondance du schiste américain.

Alors que les prix du pétrole ont atteint leur plus haut niveau en environ deux ans et demi, de nombreux analystes s’attendent à ce que le groupe exploite une partie de la vaste capacité qu’il a mise sous clé l’année dernière. On s’attend en moyenne à une augmentation de 550 000 barils par jour, soit environ 10% du volume qui reste inactif.

Des informations font état, par ailleurs, de points de vue quelque peu divergents au sein de l’alliance concernant les seuils et la cadence des éventuelles augmentations à privilégier dans les mois à venir pour approvisionner le marché.

La démarche de l’Opep+ devrait demeurer assez prudente. L’alliance s’attend en effet à un excédent important de l’approvisionnement en pétrole du marché après avril 2022, date d’expiration du pacte actuel de réduction de la production, selon un rapport interne d’un panel OPEP+ cité par Reuters

«En 2022, une augmentation significative est observée, conduisant à un excédent de 181 millions de barils d’ici la fin de l’année», a indiqué le Comité technique conjoint (JTC) du groupe OPEP+ dans le rapport.

Alors que l’OPEP+ voit les stocks de pétrole commercial dans les pays de l’OCDE inférieurs à la moyenne quinquennale pour le reste de l’année, elle s’attend à ce que l’offre excédentaire revienne au second semestre de l’année prochaine, selon le rapport interne du JTC.

Par ailleurs, dans son édition de juin, le rapport mensuel de l’OPEP prévoyait que la demande mondiale de pétrole augmenterait de 6 mb/j en 2021, tandis que la croissance économique mondiale est prévue à un taux de 5,5% au cours de la même période.

Le Comité technique conjoint de la Déclaration de coopération (DoC) des pays producteurs de pétrole de l’OPEP et non membres de l’OPEP qui a tenu mardi sa 53e réunion par vidéoconférence a permis aux pays membres de préparer le terrain en procédant à l’examen les derniers développements du marché pétrolier et des perspectives d’avenir.

L’OPEP et ses alliés ainsi débattu d’une possible augmentation de la production, mais ont décidé de retarder d’une journée les discussions entrant dans le cadre de la 31e réunion du Comité ministériel conjoint de suivi (JMMC) prévue hier, pour laisser plus de temps pour un compromis avant la 18e réunion ministérielle OPEP et non-OPEP. Les deux réunions doivent se tenir aujourd’hui.

Une évaluation du panel suggère que l’OPEP+ pourrait choisir de poursuivre l’accord en cours sous une forme ou une autre, après avril 2022 pour assurer un marché pétrolier équilibré.

Actuellement, le groupe maintient environ 5,7 millions de barils par jour hors du marché en vertu d’un accord conclu en avril 2020 et devant expirer en avril 2022.

«Les pays de l’OPEP sont prudents en ce qui concerne la stratégie d’augmentation de la production face aux défis du marché pétrolier», a déclaré mercredi le ministère koweïtien du Pétrole dans un communiqué. «Toute décision que l’organisation prendra sera dans l’intérêt des producteurs et des consommateurs», a-t-il affirmé

Ces derniers mois, le ministre saoudien de l’Energie, le prince Abdelaziz Ben Salman, a exhorté l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et ses partenaires à adopter une approche prudente dans la reprise de la production. Il a récemment soutenu que cela «portait ses fruits».

A la veille de la réunion qui s’avère cruciale, le Brent a repris une courbe haussière, se dirigeant vers des gains mensuels et trimestriels, après un mouvement à la baisse cette semaine, dans un contexte d’inquiétude croissante concernant une variante plus contagieuse du virus. Le référence mondiale est en hausse d’environ 45% cette année.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!