Usine de montage de véhicules utilitaires à Médéa : Mahindra & Mahindra signe un accord de coentreprise avec Sodivem | El Watan
toggle menu
samedi, 14 décembre, 2019
  • thumbnail of elwatan14122019
  • Massage Tunisie



Usine de montage de véhicules utilitaires à Médéa : Mahindra & Mahindra signe un accord de coentreprise avec Sodivem

28 novembre 2018 à 10 h 23 min

Le constructeur automobile indien Mahindra & Mahindra assemblera des véhicules utilitaires de la marque Mahindra dans la localité de Ksar El Boukhari (Médéa), dans le cadre d’un accord de coentreprise conclu, avant-hier à Alger, avec son partenaire algérien Sodivem. «Cet important événement marque le début d’un grand projet industriel qui constituera la création d’un complexe qui comprendra le montage et la fabrication de pick-up et de mini-truck de marque Mahindra, ainsi que la fabrication de pièces détachées et autres accessoires. Notre objectif est d’atteindre autant que possible, voire dépasser le taux d’intégration établi par le ministère de l’Industrie», s’est félicité Brahimi Sabri, directeur général de Sodivem, à l’issue de la cérémonie de signature de ladite joint-venture.

La filiale du groupe Mahindra, basé en Inde, détiendra une part minoritaire dans la coentreprise, alors que son représentant algérien aura une part majoritaire en vertu de la loi régissant les investissements étrangers. «Notre prestigieux partenaire, Mahindra & Mahindra, leader dans plusieurs domaines (…) apportera tout le savoir-faire et l’assistance afin qu’au bout de nos chaînes de fabrication sortent des produits de qualité, conformes aux standards internationaux et de nature à nous permettre d’aborder sans complexe le volet exportation vers des pays ayant les mêmes normes que l’Algérie, et aussi satisfaire le marché local en produits de qualité à des prix concurrentiels», a-t-il ajouté. Les installations de Mahindra sont déjà prêtes en Inde pour la «réalisation de tous nos objectifs». «Ce projet permettra également, sans nul doute, à l’industrie algérienne de faire un bond en avant dans la fourniture de produits de qualité à des prix compétitifs», a estimé Brahimi Sabri.

Pour sa part, Mathew Arvind, directeur général des opérations internationales chez Mahindra & Mahindra, s’est dit «honoré» d’être en Algérie pour assister à la création de la joint-venture avec son partenaire local. «Ce qui nous a amené et encouragé à venir en Algérie, c’est l’ambition exprimée par notre groupe. Nous avons retrouvé chez Sabri Brahimi beaucoup d’ambition et d’énergie. C’est un moment opportun, car le groupe Mahindra pense que l’Algérie est prête pour ce projet», a-t-il affirmé. «Dimanche, nous avions signé une joint-venture à Tizi Ouzou avec un opérateur local pour le montage de tracteurs agricoles, et ce lundi, nous signons une joint-venture avec Sodivem. Je suis sûr que ces projets seront une réussite», a soutenu le représentant de l’indien Mahindra & Mahindra.

L’usine de montage de véhicules utilitaires, qui sera bâtie sur une superficie de 22 000 m2, sur un terrain qui couvre une superficie globale de 220 000 m2, a nécessité un investissement de 4,8 milliards de dinars, selon la fiche du projet présentée par un responsable de Sodivem. La capacité de production de l’usine d’assemblage sera de 6000 véhicules commerciaux pour la première année, et de 24 000 véhicules commerciaux à la 5e année d’activité. L’unité assemblera dans un premier temps des véhicules utilitaires qui ont fait leur preuve en Algérie et en Inde, à l’instar de Mahindra Scorpio et Mahindra Supro. L’usine générera 750 emplois directs dont 10% de personnels féminins et 200 emplois indirects. Au volet formation, la Sodivem envisage, entre autres, la formation de 25 techniciens et ingénieurs dans les usines du constructeur indien. 


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!