Un million de tonnes à l’export | El Watan
toggle menu
dimanche, 22 septembre, 2019
  • thumbnail of elwatan22092019





Port de Djendjen à Jijel

Un million de tonnes à l’export

29 avril 2019 à 9 h 00 min

La réalisation pour la première fois d’un volume d’un million de tonnes en exportation (depuis août 2018) a été célébrée, jeudi dernier, par l’entreprise portuaire Djendjen (wilaya de Jijel) avec une rencontre organisée à l’hôtel Kotama de Jijel, en présence des différents opérateurs et intervenants dans ces opérations, comme la Douane.

Le directeur général du port de Djendjen, Abdeslem Bouab, estimera important le passage de l’exportation hors hydrocarbures vers une évaluation de ces opérations. Revenant sur les exportations cumulées depuis moins d’une année, il dira qu’ «un million de tonnes ont été exportées à partir du port de Djendjen, essentiellement de produits cimentiers mais aussi le liège et les céramiques». Il ajoutera aussi le potentiel d’exportation de marbre, actuellement importé.

Dans une excellente présentation qui a brossé le tableau de la situation du marché du ciment aussi bien à l’échelle mondiale qu’africaine, Tarek Semmoudi, directeur commercial de la Spa Biskria Ciment, affirmera que la consommation en Afrique du Nord est évaluée à 500 kg/tête, alors qu’en Afrique de l’Ouest elle est de 140 kg/tête, au Sud de 150 et en Afrique de l’Est de seulement 95.

De capacités installées de 27 millions tonnes (mt) en 2016 pour une production réelle de 20 mt et une demande locale de 25 mt, expliquera-t-il, on est passé en 2017 à une production de 24 mt et dès 2020, on devrait arriver à un excédent de 12 mt. Pour les exportations de la Spa Biskria, elles ont atteint 120 000 t en 2018, dira l’orateur qui ajoutera que jusqu’au 1er trimestre 2019, «nous cumulons 450 000 t de ciment, soit 40 à 45% des exportations à partir du port de Djendjen».

Pour sa part, Zoubir Beleghribi, représentant d’Aqs (Algerian Qatar Steel) annoncera que dès 2020, toutes les unités du complexe sidérurgique de Bellara (El Milia) seront en service et permettront, une fois le marché national couvert, un excédent à l’export de 300 000 t de rond à béton et 100 000 t de fil machine, soit un montant estimé de 170 millions d’euros.

Fawzi Gueroumi, responsable des exportations du groupe Gica, par le biais de sa filiale Sodismac, nous dira qu’en 2019 il est prévu d’exporter 2 millions de tonnes, entre clinker et ciment, à partir de Djendjen et Annaba. En 2018, a-t-il affirmé, avec les premières opérations débutées vers le mois de mai, 300 000 tonnes ont été exportées.

Il précisera que les produits exportés proviennent essentiellement de Hadjar Essoud (Skikda), Hamma Bouziane (Constantine), Aïn Kebira (Sétif) pour l’Est et de celles de Zahana, Beni Saf (Aïn Témouchent) et celle de Chlef. Les exportations de ce groupe, qui dispose de 14 cimenteries, sont essentiellement destinées à l’Afrique de l’Ouest, bien que des prospections sont menées pour pénétrer les marchés espagnol et italien, si toutefois les coûts d’acheminement des produits des cimenteries vers les ports et de la logistique sont maîtrisés, pour être concurrentiels.

Pour sa part Abdellah Serraï, de l’agence de consignation Beramine, parlera du fret maritime, mais s’intéressera aussi à l’organisation des ports. Il abordera les caractéristiques du port de Djendjen avant de soutenir que le clinker et le ciment sont des produits pauvres, qui ne supportent pas de frais supplémentaires (acheminement et stockage). Malheureusement, ajoutera-t-il, la plupart des unités de production sont distantes de plus de 100 km des ports.               


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!