Prix du pétrole : Le Brent frôle les 49 dollars à Londres | El Watan
toggle menu
mardi, 07 décembre, 2021
  • thumbnail of elwatan10072021




Prix du pétrole : Le Brent frôle les 49 dollars à Londres

08 décembre 2020 à 10 h 40 min

Les cours du pétrole baissaient hier, après avoir atteint leurs plus hauts en près de neuf mois, en réaction à une probable augmentation de l’offre de brut dans les mois à venir, tandis que la demande reste plombée par la pandémie, rapporte l’APS.

Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en février perdait 0,73% par rapport à la clôture de vendredi, à 48,89 dollars. Le Brent s’était rapproché vendredi de la barre symbolique des 50 dollars le baril, à 49,92 dollars, plus franchie depuis le 6 mars.

A New York, le baril américain de WTI pour le mois de janvier lâchait dans le même temps 0,80% à 45,89 dollars, après avoir atteint vendredi 46,68 dollars, une première depuis le 5 mars.

«La baisse des prix du pétrole ce matin est un parfait exemple de correction après une série de nouvelles qui ont fait grimper le marché trop haut» la semaine passée, a commenté Bjornar Tonhaugen, analyste. L’offre d’or noir étant amenée à augmenter dans un futur proche, cela douche l’élan de la semaine passée, selon lui.

«Le nombre de plateformes pétrolières en hausse chaque semaine aux Etats-Unis, la production libyenne qui augmente lentement vers son plein potentiel et celle de l’Iran qui s’apprêterait à repartir au cours du premier trimestre 2021» sont autant de facteurs baissiers, a-t-il expliqué dans une note.

L’offre des membres de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) plus dix alliés producteurs, identifiés sous l’acronyme OPEP+, est également attendue à la hausse dès le 1er janvier.

L’Organisation, qui s’astreint à des coupes drastiques dans sa production d’or noir, s’est mise d’accord jeudi pour faire revenir sur le marché 500 000 barils quotidiens le mois prochain, à l’issue de quatre jours d’âpres négociations.

Malgré les perspectives que font miroiter pour la demande les campagnes de vaccination massives contre la Covid-19, la situation actuelle reste préoccupante.

Les Etats-Unis continuent, par exemple, d’enregistrer un nombre très élevé de contaminations quotidiennes au coronavirus : le pays le plus lourdement touché par l’épidémie (plus de 282 000 morts) a comptabilisé dimanche quelque 181 000 nouveaux cas et 1110 décès liés au coronavirus, selon les chiffres de l’université Johns Hopkins. 


Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!