Pétrole : La Libye pousse la production Opep à son plus haut niveau en six mois | El Watan
toggle menu
mardi, 25 janvier, 2022
  • thumbnail of elwatan10072021



Pétrole : La Libye pousse la production Opep à son plus haut niveau en six mois

12 décembre 2020 à 10 h 50 min

L’OPEP et ses alliés ont pompé en novembre le plus gros quota de pétrole depuis la mise en œuvre de réductions de production historiques en mai, selon la dernière enquête de S&P Global Platts, et ce, en grande partie en raison de la reprise rapide de la production en Libye et à un rebond de la production des Emirats arabes unis.

Les treize membres de l’OPEP ont produit 25,21 millions de b/j en novembre, en hausse de 670 000 b/j par rapport à octobre, tandis que ses neuf partenaires, menés par la Russie, ont ajouté 12,68 millions de b/j, soit une baisse de 50 000 b/j, selon l’enquête.

Le respect global de l’OPEP+ de ses coupes de production est resté tout de même stable à 100,2%, la Libye étant exonérée de quotas en raison de la guerre civile et les EAU restant bien en deçà de son plafond, car ils compensent la surproduction précédente, souligne Platts.

L’augmentation de la production intervient alors que l’alliance Opep+ a accepté le 4 décembre dernier d’assouplir légèrement ses quotas de 500 000 b/j en janvier, tout en prévoyant des réunions tous les mois à partir de janvier 2021, pour déterminer les niveaux de production ultérieurs, dans une tentative de stabiliser le marché pétrolier déprimé par la pandémie sanitaire.

L’alliance Opep+ devrait se réunir le 4 janvier pour ajuster sa nouvelle stratégie. Selon les détails de la production par pays répercutés par Platts, l’Arabie Saoudite a pompé 9,01 millions de b/j en novembre, 20 000 b/j au-dessus de son quota.

Selon la même enquête, la Russie, qui est désormais le premier producteur de brut de l’alliance, a vu sa production chuter de 20 000 b/j en novembre à 9,09 millions de b/j, toujours 100 000 b/j au-dessus de son quota, selon l’enquête. La Russie et l’Arabie Saoudite verront leurs plafonds augmenter de 126 000 b/j en janvier.

La Russie a normalement des difficultés à augmenter sa production en hiver, mais le vice-Premier ministre Alexander Novak, qui gère les affaires de l’OPEP+ du pays, a déclaré que ses compagnies pétrolières nationales avaient reçu l’ordre de se préparer pour une montée en puissance.

Pendant ce temps, les EAU ont continué d’observer une forte conformité, mais la production en novembre a connu une augmentation significative de 90 000 b/j.

Le pays du Golfe a pompé 2,51 millions de b/j le mois dernier, ce qui est encore 80 000 b/j en dessous de son quota actuel, selon l’enquête.

Les membres exemptés pompent plus

La Libye, l’Iran et le Venezuela – qui sont tous exemptés des réductions – ont ajouté plus de 600 000 b/j au marché pétrolier en novembre, avant d’autres augmentations attendues dans les mois à venir, indique l’enquête de Platts

La montée en puissance de la Libye a été fulgurante depuis l’accord de cessez-le-feu signé en août. La production libyenne de brut a augmenté de 840 000 b/j au cours des deux derniers mois, atteignant en novembre un sommet en onze mois, à 1,03 million de b/j, tous les champs pétroliers et terminaux du pays étant désormais ouverts.

La production du Venezuela a continué de se redresser légèrement alors que le pays frappé par les sanctions s’efforce de maintenir certains de ses domaines-clés en activité, tandis que l’Iran a également connu un rebond progressif de production alors qu’il se prépare à ce qu’il espère être une levée des sanctions américaines en 2021 après la prise de fonction du nouveau président élu Joe Biden en janvier.

La conformité d’autres membres généralement laxistes s’est améliorée, même si certaines des réductions de rémunération doivent encore être mises en œuvre, signale Platts.

En novembre, la production irakienne était conforme à son quota, mais sans les 165 000 b/j de réductions de rattrapage auxquels il s’était engagé. Le Nigeria a amélioré sa conformité à 99%, pompant 1,50 million de b/j.

L’Angola, qui a également dû réduire davantage sa production en raison de violations précédentes, a vu sa production tomber à 60 000 b/j en dessous de son quota. 


Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!