Pétrole et gaz naturel : La production en chute libre | El Watan
toggle menu
mercredi, 20 mars, 2019
  • thumbnail of elwatan20190320

Pétrole et gaz naturel : La production en chute libre

13 janvier 2019 à 11 h 16 min

La tendance à la récession dans le secteur national de la production gazière et pétrolière ne cesse de s’aggraver depuis le début de l’année écoulée, favorisant ainsi une baisse généralisée de la production industrielle du secteur public.

Particulièrement alarmante au cours du troisième trimestre de 2018, la chute de la production dans la branche de liquéfaction du gaz naturel a atteint près de 26%, selon le tout dernier bilan publié hier par l’Office national des statistiques (ONS) et repris par l’APS.

L’Office précise en ce sens que la forte baisse enregistrée dans cette branche a largement contribué à la chute généralisée observée dans l’ensemble du secteur des hydrocarbures, dont la production a ainsi connu globalement une régression plus qu’inquiétante, estimée à 7,8% au 3e trimestre de l’année passée par rapport à la même période de 2017.

Dans le détail, les chiffres de l’ONS font notamment ressortir un recul significatif de plus 3% de la production de pétrole brut et de gaz naturel, tandis que le raffinage du pétrole brut a chuté bien plus gravement, soit de près de 12%, entre les deux périodes prises en référence.

Dans l’ensemble, indique l’ONS, la production industrielle du secteur public a enregistré un recul de 0,6% au troisième trimestre de 2018 en comparaison avec la même période de l’exercice précédent.

Outre le secteur hautement stratégique des hydrocarbures, la dégradation de la production industrielle publique est également nettement marquée dans trois autres branches importantes, en l’occurrence celles des textiles, des matériaux de construction, ainsi que des industries sidérurgiques, métalliques, mécaniques, électriques et électroniques (ISMMEE).

Pour ce dernier segment, la production a ainsi baissé de 0,8%, la chute ayant été particulièrement accentuée pour la branche de fabrication des biens d’équipement mécanique (-6,5%) et pour celle des biens d’équipement électrique (-12,9%).

Également en forte décroissance, les industries textiles ont connu une chute de la production estimée à plus de 12,5% entre les deux périodes de comparaison, tandis que dans la branche de production des matériaux de construction, la baisse s’est poursuivie pour le deuxième trimestre consécutif, marquant ainsi un recul de 11% à septembre dernier, selon les chiffres de l’ONS.

Le même organe fait état en revanche d’évolutions positives enregistrées lors du troisième trimestre de 2018, notamment dans les secteurs des mines et carrières, de l’agroalimentaire, des cuirs et chaussures et des bois et papier.

La plus forte hausse, est-il précisé en ce sens, a concerné la production du secteur des mines et carrières avec une croissance de 70,8%, alors que la branche des industries agroalimentaires a vu sa production croître de 2,4%, celle des cuirs et chaussures de 12,2% et celle des bois, liège et papier de 16,8%.

De même, relève l’ONS, la production du secteur des industries chimiques a connu une croissance de 10,5%, tirée essentiellement par l’industrie des produits pharmaceutiques avec une hausse de près de 17% et la fabrication d’engrais et pesticides qui a augmenté de 32,6%, durant le trimestre considéré.

Lire aussi

Loading...

Related Post

S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!