Pénalisé par les tensions commerciales : Le brent en forte baisse | El Watan
toggle menu
jeudi, 22 août, 2019
  • thumbnail of elwatan20190822


  • Pub Alliance Assurance



Pénalisé par les tensions commerciales : Le brent en forte baisse

08 août 2019 à 9 h 35 min

Les prix du pétrole ont enregistré, hier, une baisse importante, jamais enregistrée depuis sept mois pour le brent, dans le sillage des tensions commerciales exacerbées entre les Etats-Unis et la Chine. Des tensions qui éclipsent des facteurs en faveur d’une remontée des cours de l’or noir, dont les tensions géostratégiques et la contraction continue des stocks américains.

Les prix du pétrole ont ainsi chuté dans les échanges européens, restant proches de leurs plus bas en sept mois pour le brent, et en un mois et demi pour le pétrole américain.

Le brent coté sur l’InterContinental Exchange (ICE), se négociait sous les 59 dollars à Londres, en nette baisse par rapport à la clôture de mardi. A New York, le baril de West Texas Intermediate (WTI) côté sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), s’échangeait largement sous les 54 dollars.

Les pertes subies depuis mardi ont porté le recul du brut à un peu plus de 20% après son pic atteint fin avril.

Dans ce contexte, l’Agence d’information sur l’énergie (Energy Information Administration EIA) a abaissé ses prévisions de croissance de la demande mondiale de pétrole en 2019 à un million de barils par jour, tandis que les tensions entre Washington et Pékin s’intensifiaient. Le brent a chuté d’environ 10% ce mois-ci, la détérioration de la relation entre les deux plus grandes économies mondiales ayant pesé sur les perspectives de croissance mondiale, éclipsant ainsi la menace de rupture des approvisionnements dans le golfe Persique. La montée des tensions commerciales la semaine dernière a incité à penser que la Chine commencerait à éviter d’acheter du pétrole américain alors que Pékin imposerait des droits de douane, note Bloomberg.

«Le marché devient de plus en plus incertain concernant les perspectives sur la demande, étant donné la détérioration des négociations entre les deux pays», note un analyste cite par l’AFP. En effet, le yuan a chuté lundi et a atteint mardi un niveau jamais égalé depuis 11 ans face au dollar, provoquant la colère de Donald Trump, qui a accusé la Chine de manipuler sa devise. La semaine dernière, le président américain avait déjà ravivé les tensions en annonçant son intention d’étendre des droits de douane supplémentaires à la quasi-totalité des importations en provenance de Pékin à compter du 1er septembre.

Des tensions qui pèsent sur la courbe des cours du brut alors que les données sur les stocks américains indiquent une baisse importante. Selon la médiane d’un consensus compilé par Bloomberg, pour la semaine achevée le 2 août, les analystes estiment que les stocks ont reculé de 2,7 millions de barils et ceux d’essence de 1,25 million de barils. «La situation macroéconomique mondiale baissière et en détérioration semble avoir l’avantage, poussant le pétrole à la baisse», estiment des analystes cités par Bloomberg.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!