Où sont passés les respirateurs artificiels de l’ENIE ? | El Watan
toggle menu
lundi, 18 janvier, 2021
  • thumbnail of elwatan22112020




Où sont passés les respirateurs artificiels de l’ENIE ?

13 janvier 2021 à 10 h 46 min

Dix mois après l’annonce du lancement de la conception et la fabrication d’insufflateurs artificiels et de respirateurs automatiques pour renforcer les dispositifs des hôpitaux face à la pandémie de Covid-19, aucun appareil n’est sorti des usines de l’Entreprise nationale des industries électroniques (ENIE).

L’annonce avait été faite début avril 2010 par le ministère de l’Industrie en pleine crise de la Covid-19 et devait tranquilliser une opinion publique inquiète de l’évolution de la pandémie en Algérie.

L’ENIE s’était engagée, alors, selon une dépêche de l’APS, à concevoir un mécanisme d’insufflateur artificiel qui «remplacera l’intervention manuelle d’assistance respiratoire à travers les moyens traditionnels».

Et de préciser encore : «L’insufflateur en question est une version extrêmement simplifiée des respirateurs artificiels classiques (…). Au stade de prototype, l’insufflateur artificiel a été spécialement conçu, développé et configuré pour répondre aux besoins des patients dont les capacités respiratoires auraient été affectées des suites d’une infection virale ou autres maladies.»

Toujours selon l’ENIE et les responsables du ministère de l’Industrie, un processus de fabrication de respirateurs automatiques a été lancé, en avril dernier, suite à la décision de la société Medtronic de céder ses droits d’auteur sur l’invention du système de respiration médicale PB560.

Mais force est de constater que depuis ces annonces, aucun appareil n’a été mis à la disposition des hôpitaux par l’ENIE. Sollicité depuis plusieurs mois, le PDG refuse de s’exprimer sur ce projet qui a suscité tant d’espoirs dans le milieu hospitalier.

Des ingénieurs de l’ENIE affirment, sous le sceau de l’anonymat, que le projet de fabrication de respirateurs artificiels n’est pas allé au-delà de l’étape de la «conception théorique» des schémas de fabrication. «Des projets de prototypes ont été lancés, sans plus», disent-ils.

Selon eux, les seules actions concrètes réalisées dans le cadre de la lutte contre la pandémie ont consisté à réparer deux respirateurs tombés en panne au CHU de Sidi Bel Abbès.

Des ouvriers des chaînes de montage ont également indiqué qu’aucun dispositif n’a été mis en place pour l’assemblage des appareils de respiration après les annonces faites par les responsables du ministère de l’Industrie.

«Déjà qu’on a du mal à assembler des téléviseurs, ils (responsables, ndlr) ont voulu prétendument lancer le montage d’équipements spécifiques nécessitant une tout autre logistique», fait remarquer un technicien de l’ENIE. 


Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!