Microcrédits : Plus de 900 000 projets financés depuis 2005 | El Watan
toggle menu
lundi, 14 juin, 2021
  • thumbnail of elwatan10062021




Microcrédits : Plus de 900 000 projets financés depuis 2005

08 mai 2021 à 10 h 31 min

Le directeur général de l’Agence nationale de gestion du microcrédit (Angem), Abdelfattah Djebnoun, a fait état, avant-hier à Alger, du financement de plus de 900 000 projets depuis 2005, ayant permis la création de plus d’un million d’emplois, précisant que la femme avait bénéficié de 64% de ces projets.

«L’Angem a financé 942 000 projets dans le cadre du microcrédit, depuis son lancement en 2005, ayant permis la création de 1 380 000 emplois directs et indirects», a indiqué M. Djebnoun, en marge de la clôture d’une exposition de produits artisanaux et artistiques locaux au profit du corps diplomatique accrédité en Algérie au siège du ministère des Affaires étrangères. Les femmes ont bénéficié de 64% de ces projets, a-t-il ajouté.
Les microcrédits sont destinés à toutes les catégories, notamment les femmes travailleuses en général et celles au foyer en particulier.

Ce dispositif est dédié également aux petits artisans et éleveurs, les ex-détenus relaxés récemment et les diplômés des instituts de formation professionnelle et des universités, a expliqué le DG de l’Angem, cité par l’APS.

Le programme de l’Angem attire les femmes, notamment grâce à «la simplicité des projets, il est le seul crédit qui permet à la femme de rester chez elle et d’exercer une activité économique en même temps», a-t-il souligné. Concernant la valeur des crédits accordés par l’agence, M. Djebnoun a souligné que ceux relatifs à l’achat de matières premières sont estimés à «100 000 DA, et pour les wilayas du Sud à 250 000 DA, tandis que les crédits destinés à l’acquisition de matériel s’élèvent à 1 million de dinars», précisant que «tous les prêts sont sans intérêt, compte tenu de l’objectif social de l’agence de venir en aide aux catégories vulnérables en plus de son objectif économique». Quant aux délais de remboursement, ils atteignent «36 mois pour un prêt de 100 000 DA et 56 mois pour celui de 250 000 DA. Quant à un prêt de 1 million de dinars, les délais de remboursement atteignent 11 ans, avec possibilité de rééchelonnement des dettes en cas de retard».

Concernant l’exposition organisée par le ministère de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme, à travers l’Angem, ainsi que par le ministère du Tourisme, de l’Artisanat et du Travail familial à travers la Chambre de l’artisanat, le même responsable a déclaré que c’était «la troisième du genre durant ce mois de Ramadhan, après celles organisées les 22 et 29 avril dernier, destinées aux missions diplomatiques en Algérie, le produit de l’artisanat national et du patrimoine culturel et civilisationnel de notre pays et de le promouvoir à l’étranger».

A l’occasion, il a mis l’accent sur la «qualité» du produit artisanal algérien, qui lui permet de «concurrencer les produits internationaux», notant que l’agence a tenu à donner l’opportunité à un grand nombre d’artisans et propriétaires de micro-projets de participer à ces expositions, qui sont organisées pour la première fois au niveau du ministère des Affaires étrangères et destinées aux missions diplomatiques en Algérie.


Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!