Malgré des doutes sur une reprise durable de la demande : Le prix du Brent en hausse | El Watan
toggle menu
mercredi, 23 septembre, 2020
  • thumbnail of elwatan07092020





Malgré des doutes sur une reprise durable de la demande : Le prix du Brent en hausse

06 août 2020 à 9 h 25 min

Le prix du pétrole Brent a atteint, hier, un record en cinq mois de cotation, consolidant une hausse au-dessus de 46 dollars le baril, à Londres, suite à la publication de données faisant état de la baisse des stocks de brut américain.

Les contrats à terme londoniens, qui ont réagi aux statistiques de l’American Petroleum Institute (API) – indiquant une baisse de 8,59 millions de barils des stocks de brut la semaine dernière –, ont ainsi gagné environ 2%, pour atteindre le prix le plus élevé depuis le 6 mars. Selon des données compilées par Bloomberg, les stocks de brut américain ont probablement chuté de 3,35 millions de barils la semaine dernière. Ce serait la troisième baisse hebdomadaire en quatre semaines, en attendant la confirmation par les données officielles de L’Energy Information Administration (EIA).

Le Brent pour le règlement d’octobre a gagné hier près de 2% le baril en début de cotation à Londres. Le West Texas Intermediate pour livraison en septembre a également progressé confirmant des valeurs nettement au-dessus de 42 dollars le baril. Les prix du pétrole ont toutefois du mal à maintenir un élan haussier, depuis la chute historique de valeur américaine sous zéro en avril dernier. La persistance de la crise sanitaire continue de peser sur la courbe de l’or noir, malgré les efforts fournis par l’OPEP+ qui, après avoir nettement resserré son offre, entame un assouplissement de ses réductions.

Un véritable test pour le marché après des ralentissements historiques de la production qui ont freiné la chute sans réellement donner un élan véritable aux prix.

«La Covid-19 reste préoccupante et la hausse continue des infections devrait permettre de contenir les prix pendant le reste de l’été», souligne Bjornar Tonhaugen, de Rystad Energy, cité par l’AFP. La reprise de la demande de pétrole semblait quasi évidente il y a quelques semaines, mais la récente résurgence des cas de Covid-19 dans de nombreuses régions du monde et la perspective de nouveaux verrouillages – bien que localisés – ont ralenti la reprise fragile et laissent présager de nouvelles tensions sur le marché pétrolier à peine remis des effets de la chute historique des prix du mois d’avril.



S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!