Stagnation du schiste américain : L’écart entre le WTI et le Brent se réduit | El Watan
toggle menu
mardi, 30 novembre, 2021
  • thumbnail of elwatan10072021




Stagnation du schiste américain : L’écart entre le WTI et le Brent se réduit

20 juin 2021 à 10 h 25 min

La hausse de la demande de pétrole aux Etats-Unis et la stagnation de la production américaine ces derniers mois ont fait grimper le prix de l’indice de référence du pétrole américain WTI Crude, ce qui a considérablement réduit l’écart de cotation par rapport au Brent Crude ces dernières semaines.

La vigueur récente des prix du pétrole a ainsi fortement rétréci l’écart entre l’indice de référence américain, le WTI, par rapport au Brent, totalisant seulement 2 dollars pour chaque baril, contre plus de 4 dollars par baril en avril 2021, selon les données d’ING Warren Patterson et Wenyu Yao, repris par le site Oilprice.

«Les cycles de raffinage aux Etats-Unis ont considérablement augmenté, revenant aux niveaux observés pour la dernière fois en janvier 2020, tandis que la production de pétrole brut continue d’osciller autour de la barre des 11 millions de barils/jour», ont-ils ajouté.

La croissance de la production pétrolière américaine restera probablement limitée en 2021, malgré la hausse des prix, a indiqué Reuters, citant des sources de l’OPEP. Une situation qui donne à l’Organisation et ses alliés plus de pouvoir pour gérer le marché à court terme, avant une augmentation potentiellement forte de la production de schiste en 2022.

Une évaluation faite lors d’une réunion technique de l’Opep tenue par visioconférence cette semaine prévoit que la production américaine augmenterait d’un faible taux de 200 000 barils par jour cette année. Un niveau de croissance qui fait consensus pour cette année, parmi la plupart des évaluations faites lors de la même réunion organisée jeudi par l’Opep, note Reuters.

L’absence d’un rebond important du schiste pourrait ainsi faciliter la gestion du marché par l’OPEP et ses alliés. L’OPEP+, qui dénoue progressivement les restrictions de production record de l’année dernière à mesure que la demande se redresse, se réunit pour décider de sa politique à venir, le 1er juillet prochain.

Dans ce contexte, les prix du WTI pourraient probablement rattraper, selon certains analystes, le prix du Brent, et ce, en fonction du rythme de croissance de la demande américaine.

A noter que le rétrécissement de l’écart pourrait entraîner une baisse des exportations de pétrole brut américain à l’avenir.«Le rétrécissement de l’écart WTI/Brent suggère que nous devrions voir les exportations américaines de pétrole brut baisser», a déclaré ING.

A la clôture vendredi, le brut WTI s’échangeait à 71,64 dollars, alors que le brut Brent cotait à 73,51 dollars, d’une croissance comprise entre 500 000 et 1,3 million de barils par jour.


Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!