Le redémarrage du haut fourneau en janvier 2017 ? | El Watan
toggle menu
mardi, 18 juin, 2019
  • thumbnail of elwatan20190618
  • Pub Alliance Assurance

Tous les expatriés relevant du désormais ex-partenaire étranger du groupe Sider, le géant mondial de l’acier, ArcelorMittal, ont quitté l’Algérie.

Le redémarrage du haut fourneau en janvier 2017 ?

08 octobre 2016 à 10 h 00 min

La liste a été clôturée mercredi avec le départ de l’ancien directeur général Mukund Kulkarni, laissant derrière lui un haut fourneau à l’arrêt depuis l’année dernière, avons-nous appris de sources proches de la direction générale du complexe sidérurgique Sider El Hadjar. Et si pour les installations, en amont et en aval, les travaux de rénovation sont presque achevés, le redémarrage du maillon fort de la chaîne de production, le haut fourneau (HF), n’est malheureusement pas à l’ordre du jour.

En effet, la remise en service de cette installation chaude pour le mois en cours, comme promis par le premier responsable du groupe Imétal, s’est avérée, pour la énième fois, une fausse annonce. «Raisonnablement, le redémarrage du HF ne sera effectif qu’à partir de janvier 2017», tranchent des cadres de Sider El Hadjar. Loin des annonces politiques souvent trompeuses, la même source s’explique : «Hormis les imprévus, il faut savoir que les essais à froid et à chaud de cette installation, qui n’ont pas encore été entamés, sont estimés à quelque 45 jours. A cela il faut ajouter la disponibilité du carburant, en l’occurrence le coke, et la pièce de rechange d’urgence qui ne sont pas encore disponibles.

Ces deux éléments incontournables ne sont pas produits en Algérie et nécessitent des opérations d’importation en devises.» Or, les indicateurs des finances au niveau du complexe sont au rouge. En effet, la direction générale arrive difficilement à assurer la masse salariale des travailleurs, estimée à 500 millions de dinars. «Vu que les 355 millions de dollars déboursés par la BEA au titre de l’exploitation sont déjà consommés sans pour autant produire une seule barre de rond à béton, l’Etat a déboursé encore une fois 6 milliards de dinars qui viennent d’être aussi dépensés», regrette-t-elle. Les résolutions à la fin de juillet dernier du CPE qui a ordonné à la banque BEA d’assister financièrement le complexe d’El Hadjar jusqu’à début  2017 n’ont pas été encore appliquées. «C’est la seule soupape qui peut soulager la pression financière dont le complexe d’El Hadjar est l’objet depuis plusieurs mois pour espérer un redémarrage du HF en janvier prochain.» 

Loading...
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!