Le pari de Benabderrahmane pour relancer l’économie | El Watan
toggle menu
dimanche, 24 octobre, 2021
  • thumbnail of elwatan10072021




Pas de planche à billets, pas d’endettement extérieur et baisse des importations

Le pari de Benabderrahmane pour relancer l’économie

25 septembre 2021 à 11 h 00 min

La facture d’importations n’excédera pas les 30,4 milliards de dollars à la fin de l’année 2021, soit la moitié de son niveau en 2014 où elle avait atteint 64 milliards de dollars.

Le plan d’action du gouvernement a été adopté par les deux Chambres du Parlement. C’est devant les sénateurs que le Premier ministre est venu défendre une dernière fois sa copie dont l’application s’appuiera, dit-il, sur des financements nationaux et sur la dynamique économique.

Une gageure, diraient des observateurs, surtout que la formule pour relancer l’économie nationale n’est pas clairement servie.

Alors que le taux d’inflation rend de plus en plus difficile la vie des Algériens, Benabderrahmane assure que le recours à la blanche à billets n’est plus de mise, et encore moins l’endettement extérieur.

«En dépit de la conjoncture économique et locale, induite notamment par la pandémie (Covid-19), l’Etat n’a pas recouru à la planche à billets comme par le passé, ni à l’endettement extérieur et n’envisage pas de le faire», affirme le Premier ministre et premier argentier du pays.

Lire la suite du papier dans l’édition papier


Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!