Le Maroc, la Tunisie et Nous | El Watan
toggle menu
vendredi, 27 mai, 2022
  • thumbnail of elwatan10072021

Le Maroc, la Tunisie et Nous

27 novembre 2018 à 11 h 29 min

La production tunisienne de phosphate, au terme des 9 premiers mois de l’année 2018, s’est élevée à 2,6 millions de tonnes, soit une baisse de 25% par rapport à la même période de l’année dernière, a indiqué le site Kapitalis en octobre dernier, citant la direction de la Compagnie des phosphates de Gafsa (CPG).

«Cette faible production de phosphate durant les neuf premiers mois de cette année compromettra sérieusement l’objectif que le gouvernement a fixé pour ce secteur, à savoir le niveau de 6 millions de tonnes», commente le journal électronique. En 2017, le volume de phosphate produit par la Tunisie avait atteint les 4,5 millions de tonnes.

A titre de comparaison, en 2010, la Tunisie avait produit près de 8,2 millions de tonnes de phosphate. «Depuis la révolution, la moyenne annuelle de production tunisienne de ce minerai n’a jamais dépassé les 4,5 millions de tonnes.» «Et cette baisse de production a logiquement entraîné la perte de marchés importants, notamment l’Inde et le Brésil, qui ont été obligés de s’approvisionner ailleurs que dans notre pays, et contraint la Tunisie à concentrer ses ventes de phosphate sur la clientèle européenne», estime la même source qui souligne que «durant les récentes années, on a estimé à plus de 2 milliards de dollars – soit près de 6 milliards de dinars tunisiens ! – le volume du manque à gagner que la Tunisie a enregistré».

Le royaume chérifien occupe depuis longtemps les premières places de la production mondiale, devant la Chine et les Etats-Unis. La production annuelle de phosphate du Maroc, qui pille aussi le phosphate du Sahara occidental, était de 30 millions de tonnes ces dernières années.

En 2017, il a expédié 1,5 million de tonnes en provenance de la RASD. Plusieurs rapports l’ont accablé. Le royaume chérifien devait passer à un volume de production plus important pour s’établir à 50 millions de tonnes en 2017, selon l’Office chérifien des phosphates (OCP). Le Maroc est le troisième producteur mondial de phosphates et y réalise un chiffre d’affaires de plus de 6,7 milliards de dollars. L’Algérie produit actuellement environ 1,5 million de tonnes.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!