Liberté économique dans le monde, selon Fraser Institute : L’Algérie parmi les quatre derniers | El Watan
toggle menu
dimanche, 17 novembre, 2019
  • thumbnail of elwatan20191117


Liberté économique dans le monde, selon Fraser Institute : L’Algérie parmi les quatre derniers

19 septembre 2019 à 10 h 00 min

Sur un classement mondial de 162 pays en matière de liberté économique établi par Fraser Institute, l’Algérie occupe la 159e place. Avec un score médiocre de 4,7/10, l’Algérie partage une place avec des pays en guerre, en manque de ressources ou en faillite, en queue de classement. Le think tank canadien – qui mesure à travers cet indice de la liberté économique, comment les politiques et institutions des pays soutiennent leur économie – met l’Algérie dans les dix pays les moins biens notés, la classant avant les trois derniers que sont le Soudan, la Libye et le Venezuela, et juste après l’Angola, la République démocratique du Congo, la Syrie, l’Egypte et l’Irak.

«Les pierres angulaires de la liberté économique sont le choix personnel, les échanges volontaires, la liberté d’accéder aux marchés et la concurrence, ainsi que la sécurité de la personne et des biens», précise le rapport de Fraser Institute, qui utilise 42 points de données pour chaque pays afin de construire son indice synthétique et mesurer le degré de liberté économique dans cinq grands domaines.

Dans le top dix du classement, Hong Kong et Singapour sont en tête, suivis par la Nouvelle- Zélande, la Suisse, les Etats-Unis, l’Irlande, le Royaume-Uni, le Canada, l’Australie et l’île Maurice. «Les pays du quartile supérieur de la liberté économique affichaient un PIB moyen par habitant de 36 770 dollars en 2017, contre 6140 dollars pour les pays du dernier quartile. Et les nations économiquement libres surpassent les nations non libres en termes d’indicateurs de bien-être», explique Fraser Institute, en notant que les libertés politiques et civiles sont considérablement plus élevées dans les pays économiquement libres que dans les autres pays.

Aussi, le revenu moyen des 10% les plus pauvres dans les pays économiquement libres dépasse de deux tiers le revenu moyen par habitant des pays les moins libres, c’est-à-dire 10 646 dollars contre 1503 dollars.

Autre indicateur séparant les deux catégories citées : dans le quartile supérieur du classement, 1,8% de la population souffre de pauvreté extrême (1,90 dollar par jour), contre 27,2% dans le quartile inférieur, alors que le taux de mortalité infantile est de 6,7 pour 1000 naissances dans les pays à l’économie libre, contre 40,5% dans les pays moins libres. «A mesure que les dépenses, la fiscalité et la taille des entreprises contrôlées par le gouvernement augmentent, le processus décisionnel est remplacé par le choix individuel et la liberté économique est réduite», note le rapport de Fraser Institute, en soulignant qu’avoir une «bonne monnaie» est essentiel pour protéger les droits de propriété.

«Lorsque l’inflation est non seulement élevée, mais aussi volatile, il devient difficile pour les particuliers de planifier l’avenir et, par conséquent, d’utiliser efficacement la liberté économique», précise encore le rapport entre autres points et conditions dont le libre échange commercial à l’étranger, ou encore la régulation. Nos voisins marocain et tunisien ont obtenu de meilleurs scores et un meilleur classement. Ils sont respectivement 92e et 122e avec des scores de 6,69 et 6,20/10. Il est utile de noter que le classement évalue des données de l’année 2017. 


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!