La mobilité urbaine, la nouvelle tendance | El Watan
toggle menu
samedi, 19 octobre, 2019
  • thumbnail of elwatan20191019





Salons algeria infrastructure et RS expo

La mobilité urbaine, la nouvelle tendance

29 janvier 2019 à 11 h 03 min

Les nouveaux modes de transport urbain ont révolutionné le quotidien des Algériens qui empruntent de plus en plus
le métro, le tramway et le train.

Le Salon Algeria infrastructure et celui de la prévention et la sécurité routières (RS Expo), ont été inaugurés hier à la Safex/Pins maritimes (Alger). «Bien plus qu’un Salon, Algeria infrastructure représente un lieu privilégié de rencontres et d’échanges au cœur des enjeux du secteur des transports, de la logistique et de la mobilité», a souligné Adel Kaoula, directeur général symbiose, communication, environnement.

Cet événement rassemblera pendant 3 jours les décideurs, les opérateurs et les gestionnaires des transports ferroviaire, aérien, routier et maritime. En Algérie, le secteur des transports connaît une véritable mutation. Un grand nombre de projets ont été réalisés ou sont en phase de réalisation, afin de rendre ce secteur plus performant et plus efficace dans sa contribution au développement économique du pays.

La stratégie sectorielle a pour objectifs de développer l’offre de transport afin de satisfaire les besoins de mobilité des personnes et des biens, améliorer la qualité de service par la réduction des temps de parcours, répondre aux besoins logistiques des opérateurs économiques et assurer un développement durable tout en privilégiant l’intermodalité et l’interconnexion des différents modes de transport. Le métro d’Alger a été mis en exploitation en 2011.

Il reste l’une des alternatives cruciales pour régler la problématique du transport dans la capitale. Avec les deux stations inaugurées récemment, le métro d’Alger s’étale sur une longueur de 18 km et se compose de 19 stations allant de la place des Martyrs  jusqu’à El Harrach. Les futures extensions permettront au réseau du métro, d’ici 2020, d’atteindre une longueur de 40 km, reliant notamment la commune de Dar El Beida (banlieue est d’Alger) à celle de Draria (les hauteurs ouest d’Alger).

Depuis sa mise en service, le métro d’Alger a transporté plus de 120 millions de voyageurs. Les tramways de la capitale, d’Oran, de Constantine et de Sidi Bel Abbès ont assuré le déplacement de quelque 138 millions de personnes. On a commencé par le métro avec 50 000 voyageurs par jour, il y a un engouement pour ce mode de transport, la gamme tarifaire couvre une grande variété de la population, y compris les étudiants et les personnes de plus de 60 ans. Les gens achètent de plus en plus les abonnements ; au début, il y avait la culture du ticket.

En matière de transport public à Alger, les choix ont été faits avec un métro dans les zones denses de la capitale et un tramway dans les zones en cours de réaménagement, proche de l’autoroute pour la décongestionner. Les citadins ont adopté ces nouveaux modes de transport, en particulier les jeunes, qui constituent une part très importante de la population des villes. Le train est aussi un mode de transport qui se modernise. La longueur du réseau algérien est de 4560 km de lignes, dont 480 km électrifiées, 410 gares et haltes et 1250 passages à niveau. Le trafic des voyageurs a été de 43 millions en 2017.

La flotte est constituée de 64 automotrices, 17 autorails, 17 Coradia, 305 locomotives, 380 voitures et 10 129 wagons. Ericsson est présent au Salon de la sécurité routière. L’opérateur livrera une présentation autour des véhicules connectés qui devraient donner un nouvel élan en proposant aux clients des voitures plus sûres, plus «intelligentes» (dans l’optimisation des déplacements notamment), voire autonomes. Le LTE-V permet ainsi de fournir plusieurs applications de sécurité aux véhicules connectés, dont la prévention des risques de collision, l’alerte en cas de brusque ralentissement ou le signalement de la présence de piétons sur la route.

Pirelli, fabricant de pneumatiques, est également présent à la deuxième édition de RS Expo. Objectif de sa participation à ce Salon : «Sensibiliser le public aux dangers de la conduite avec des pneus mal entretenus.» La première édition a permis de contrôler plus de 400 véhicules avec un constat alarmant : 56% des automobilistes roulaient avec «des pneus sous-gonflés» et pas moins de 32% en situation de «sous-gonflage dangereux». 


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!