toggle menu
mardi, 13 novembre, 2018
  • thumbnail of elwatan09072018

Emmanuel Macron inaugure officiellement le projet de Cevital

La France déroule le tapis rouge à Issad Rebrab

08 novembre 2018 à 11 h 00 min

Le projet de Cevital, qui occupe une partie du site du constructeur automobile PSA dans les Ardennes, à savoir 15 hectares, compte trois unités industrielles.

Trois mois seulement ont suffi au groupe Cevital pour lancer ses projets d’investissement à Charleville-Mézières dans la région des Ardennes. Le projet, un investissement de 250 millions d’euros, a été inauguré hier par le président français, Emmanuel Macron, aux côtés de l’homme d’affaires algérien, Issad Rebrab.

Le chef de l’Etat français était tout ouïe aux explications du patron de Cevital. Emmanuel Macron, qui a modifié son programme pour être aux Ardennes, n’a pas caché sa satisfaction de voir les 1000 emplois directs créés par ce projet. Il a qualifié l’investissement d’«emblématique», et a promis de tout faire pour «accompagner M. Rebrab». «Il offre de vraies perspectives pour la région, c’est pourquoi j’ai tenu à être là juste avant le Conseil des ministres», a-t-il déclaré.

«A présent, la dynamique est lancée, à nous de jouer, on va se remettre au travail, et il y a du boulot», a lancé Emmanuel Macron, qui promet de «mobiliser les moyens, tous les moyens pour accompagner les investissements de Cevital». A commencer par la Banque du développement des investissements. Il faut le dire, les autorités françaises ont déroulé le tapis rouge à Issad Rebrab, qui continue à subir les affres de la bureaucratie dans son propre pays, l’Algérie.

Le projet de Cevital – qui occupe une partie du site du constructeur automobile de PSA dans les Ardennes, à savoir 15 hectares – compte trois unités industrielles. La première consiste en la production des membranes, la deuxième en la fabrication de stations pour la production de l’eau ultra pure destinée à l’industrie pharmaceutique et de l’agroalimentaire et la troisième concerne le traitement des eaux usées et des rejets de l’industrie pétrochimique.

L’agence Ardennes Développement a joué un très grand rôle dans l’accompagnement des investissements de Cevital dans la région. Le groupe algérien y lancera même un centre de recherche et de développement. Issad Rebrab, qui a expliqué dans les moindres détails son projet à Emmanuel Macron, a parlé de colocalisation entre la France et l’Algérie, où une usine de fabrication de membranes est déjà en chantier, de même qu’une autre dans l’industrie pharmaceutique à Dar El Beïda, tout près d’Alger.

Le patron de Cevital est résolument engagé dans ses investissements à l’international. Il a évoqué aussi une trilocalisation entre l’Algérie, la France et l’Allemagne, où il a lancé un partenariat avec un grand laboratoire de production de médicaments. Avec sa technologie EvCon, Cevital a vraiment le vent en poupe.

Dans ses échanges avec le président français sur le site de ses usines dans les Ardennes, le patron de Cevital a annoncé la concrétisation d’une joint-venture avec le géant américain de la pétrochimie Shlumberger, un partenariat de 51% pour la partie algérienne et 49% pour les Américains. Le groupe algérien se donne, en effet, l’accès à un marché de 32 milliards de dollars annuellement. Une autre joint-venture a été conclue avec les Chinois à parts égales.

Selon Issad Rebrab, le volume du marché mondial, auquel ouvre les portes la technologie EvCon dans l’industrie pétrolière, est de 320 milliards de dollars. Pas seulement. Les opportunités qu’offre cette innovation sont énormes. Concernant la qualité de l’eau ultra pure, son prix de revient est en train d’amener les laboratoires pharmaceutiques à changer complètement leurs équipements. «C’est vraiment une révolution», lance l’homme d’affaires algérien qui a annoncé d’autres projets à terme en France : 5 en tout.

Selon Issad Rebrab, «les Chinois ont fait une commande de 16 600 membranes. On va les fabriquer en Algérie et ici». Et de déclarer qu’il aurait voulu que tout cela se réalise dans le pays, mais «avec les difficultés qu’ils sont en train de nous faire, on a besoin de sécurité». Dans le monde entier aujourd’hui, insiste Issad Rebrab, le maître-mot c’est la création d’emplois et de développement. Tous les pays, dit-il, cherchent la denrée rare, à savoir les entrepreneurs qui créent la richesse et l’emploi.

Les Français, c’est une lapalissade, l’ont bien compris. Ils ont accueilli Issad Rebrab à bras ouverts. Marlyne Le Maou, chef de mission à Ardennes Développement, était aux anges. «On ne se connaissait pas avant la fin des vacances de l’été dernier», a-t-elle déclaré à El Watan. «Tout est allé très vite et nous voilà avec un grand projet pour la région.» Pour le président de la région des Ardennes, M. Bourgeois, «c’est une étape exceptionnelle, une nouvelle page qui s’écrit, une bouffée d’oxygène et une nouvelle histoire pour la région».

Après Oxxo et Brandt, le groupe Cevital lance 5 autres projets. 1000 emplois direct en perspective, de quoi réjouir les Ardennais qui l’accueillent bien. L’événement, qui fera date dans l’histoire du plus grand groupe privé algérien, a fait la une de toute la presse française. En France, Rebrab est reçu avec tous les honneurs.

Lire aussi

Loading...
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!