Journées euro-maghrébines de la communication publicitaire : La visibilité des marques et les influenceurs | El Watan
toggle menu
mardi, 12 novembre, 2019
  • thumbnail of elwatan20191112


Journées euro-maghrébines de la communication publicitaire : La visibilité des marques et les influenceurs

01 décembre 2018 à 10 h 37 min

n Xavier Dordor, directeur général de CB News (France), a souligné lors des 12es Journées euro-maghrébines de la communication publicitaire, organisées par RH Communication à l’hôtel El Aurassi (Alger), que «la pub fait vendre : une marque qui maintient sa pub ou la développe est en croissance de 2,3 à 5,3% en moyenne sur 6 ans. Plus le ratio pub/CA est fort, plus la croissance est forte.

La pub média est le premier facteur, mais pas le seul». Pour lui, «tous les médias font vendre. Il suffit de connaître leurs points forts et de savoir les utiliser». Le digital a changé le sens de la communication et sa temporalisation, et ce mouvement est, selon les études, définitif. Les marques n’ont plus le monopole ni la maîtrise de la parole sur elles-mêmes, mais sont des interlocuteurs comme les autres dans une discussion ouverte à tous (citoyen, lobbys…). Les acteurs du digital sont devenus les nouvelles puissances mondiales. Les 4 Gafa (Google, Apple, Facebook, Amazon) ont une capitalisation cumulée proche du PIB de la France (6 ou 7e mondial) et la capitalisation de la plus petite des Gafa est supérieure à 95% des PIB des Etats de la planète. Les marques investissent de plus en plus massivement sur Google et Facebook parce qu’elles sont elles-mêmes devenues des médias. Elles se mettent à raconter des histoires. Elles se mettent à créer des relations avec leur audience et leurs consommateurs. Parce qu’elles ont compris que l’époque où l’on pouvait diffuser le même message à un public passif est révolue.

La vraie force des médias, ce n’est plus leur capacité à afficher un maximum de pages vues ou de toucher un maximum de gens au même moment devant un écran (même si c’est toujours une source importante de revenus), c’est de créer du lien à travers des histoires. On est passé d’une économie de l’attention à une économie de la relation. Les Gafa se sont partagés les rôles. Google est la matrice de toute information disponible à travers le monde. Facebook a la volonté de connecter tous les êtres humains de la Terre. Apple permet à chacun d’avoir un produit de luxe pour s’exprimer où qu’il soit. Amazon sera le prochain leader du monde des médias car il ajoute la distribution à sa puissance média.

Rym Khaldi, PR Director à l’agence MediAlgeria, a présenté dans son intervention le «marketing de l’influence». Un influenceur est un individu qui, par son statut, sa position ou son exposition médiatique, peut influencer les comportements de consommation dans un univers donné. On distingue «les célébrités, les macro-influenceurs, les micro-influenceurs et les fans de la marque».

Certaines entreprises de diverses activités ont déjà eu recours aux influenceurs algériens : Emirates (promotion des services à bord de la compagnie aérienne de la première classe à la classe économique en passant par la classe affaires), Coca-Cola (promotion et lancement de l’émission Coke Studio) et l’opérateur de téléphonie mobile et multimédia Ooredoo Algérie (Haya ! Chiche, un jeu contenant 5 challenges avec l’influenceur Ramzi Bahloul, alias Ramzi Zenga).


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!