Indices | El Watan
toggle menu
mardi, 20 octobre, 2020
  • thumbnail of elw_30092020






Indices

30 septembre 2020 à 10 h 50 min

– Comptes Sociaux : délai de dépôt pour l’exercice 2019 prorogé au 30 novembre

Le ministère du Commerce a annoncé hier, dans un communiqué, la prorogation jusqu’au 30 novembre prochain du délai de dépôt des comptes sociaux par les opérateurs économiques pour l’exercice 2019.

«Le ministère du Commerce porte à la connaissance de l’ensemble des opérateurs économiques concernés par le dépôt des comptes sociaux pour l’exercice 2019 que, sur décision du ministre du Commerce, Kamel Rezig, le délai de dépôt des comptes sociaux pour l’exercice 2019 est prorogé jusqu’au 30 novembre 2020», précise le communiqué.

«Les sociétés dépositaires des comptes sociaux seront épargnées des sanctions édictées par la législation en vigueur, notamment l’inscription au fichier national des fraudeurs», ajoute la même source.

– Installation d’un comité de suivi de conformité industrielle à Sonatrach

Un comité de suivi dédié aux questions liées à la conformité réglementaire au sein de la compagnie nationale des hydrocarbures Sonatrach a été installé par le PDG du groupe, Toufik Hakkar, a indiqué hier un communiqué de Sonatrach.

«Dans le cadre de la prise en charge de la problématique d’empiétement sur les périmètres de protection des installations et ouvrages d’hydrocarbures de Sonatrach, le PDG de la compagnie a procédé, lundi dernier, à l’installation d’un comité de suivi dédié aux questions liées à la conformité réglementaire», lit-on dans le communiqué.

Ce comité aura pour mission d’établir un état des lieux de la situation et superviser la concrétisation des plans d’action destinés à limiter les risques pour les riverains et la protection des installations de l’entreprise contre les dangers induits par les empiétements, précise la même source.

Cette action intervient dans le cadre du «renforcement des mesures de protection et de maîtrise des risques majeurs» associés aux activités industrielles de Sonatrach, a conclu le communiqué repris par l’APS.

– Les prix du blé en recul sur fond d’incertitudes sur la demande

Les prix du blé étaient à la baisse hier à la mi-journée, conséquence d’un marché hésitant, impacté par des incertitudes sur la demande mondiale en recul, ont rapporté des médias locaux.

En début d’après-midi, sur Euronext, la tonne de blé tendre était inchangée sur l’échéance de décembre à 193,25 euros et en recul de 25 centimes sur l’échéance de mars à 192,50 euros, pour près de 11 000 lots échangés.

La tonne de maïs, elle, reculait de 50 centimes sur l’échéance de novembre à 169,50 euros, et de 25 centimes sur l’échéance de janvier à 171,25 euros, pour environ 600 lots échangés.

«Les marchés demeurent très hésitants en ce début de semaine. Quel sera l’impact du rebond de la crise de la Covid-19 sur l’économie mondiale et donc sur la demande, personne ne le sait réellement. Dans ce contexte, les opérateurs se montrent prudents et hésitent à prendre position», a souligné le cabinet spécialisé Agritel dans une note publiée hier.

La demande sur la scène internationale est toujours animée par la Chine, a rappelé Agritel, qui s’interroge sur les motifs profonds de cette activité soutenue sur les marchés des acheteurs chinois et donc sur la durée potentielle de cette tendance. Ainsi, les exportations de blé tendre européennes se sont encore calmées la semaine passée.

C’est notamment le statu quo pour la France, en tête des exportateurs de l’UE, avec 1,17 million de tonnes, devant la Lituanie, à 826 000 tonnes désormais, selon des chiffres compilés par le cabinet Inter-Courtage.

Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!