Indice FAO pour le mois de décembre : Hausse des prix des céréales et stabilité pour les autres produits | El Watan
toggle menu
mercredi, 26 juin, 2019
  • thumbnail of elwatan20190626
  • Pub Alliance Assurance

Indice FAO pour le mois de décembre : Hausse des prix des céréales et stabilité pour les autres produits

12 janvier 2019 à 8 h 00 min

Alors que les prix mondiaux des produits alimentaires ont gardé une certaine stabilité en décembre dernier, les cotations pour les céréales ont marqué une hausse, constate l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO). «L’indice FAO des prix des produits alimentaires affichait une moyenne de 161,7 points en décembre, marquant une augmentation par rapport aux 161,6 points enregistrés en novembre», note la FAO sur son site internet.

Cet indicateur sur les évolutions mensuelles des prix des produits alimentaires sur les marchés internationaux, affichait une moyenne de 168,4 points pour l’année 2018, en baisse de 3,5 points sur l’année 2017 et de 27% de moins par rapport à 2011. «L’Indice FAO des prix des céréales a augmenté de 1,8% de novembre à décembre et de 9,6% par rapport à décembre 2017».

Ainsi, les prix du blé et du maïs ont enregistré des augmentations en décembre dernier en raison des conditions climatiques dans l’hémisphère Sud, alors que les prix du riz ont connu une baisse pour le sixième mois consécutif. Selon les récentes estimations de la FAO, les stocks mondiaux de céréales sont abondants et les fournisseurs des principales productions de céréales sont suffisants. Toutefois, la production mondiale de blé et de maïs a reculé en 2018, alors que celle du riz ne cesse d’augmenter et d’enregistrer des records. Si les céréales ont connu une nette hausse l’année dernière, les autres produits alimentaires ont fait l’objet d’un suivi et d’une baisse notable, surtout pour le sucre.

L’Indice FAO des prix du sucre a baissé de 1,9% au cours du mois de décembre et ce, en raison des prévisions faisant état d’une croissance plus rapide de la production de sucre en Inde et à la chute des prix mondiaux du pétrole brut qui a eu pour conséquence de diminuer la demande en canne à sucre utilisée pour fabriquer de l’éthanol, tout en hissant les niveaux de stocks destinés à la production de sucre, notamment au Brésil, principal producteur au monde. L’Indice a chuté en 2018 de près de 22% par rapport à 2017. Concernant les prix de l’huile végétale, la FAO note «une augmentation de 0,4% en décembre, mettant un terme à dix mois consécutifs de déclin, grâce notamment à un rebond des prix de l’huile de palme». En 2018, le sous-indice était de 15% inférieur par rapport à l’année précédente.

Quant aux prix mondiaux d’huile de soja, le même indice enregistre une continuité dans la tendance baissière «en raison des stocks conséquents aux Etats-Unis et de la faiblesse de la demande en provenance de l’Union européenne». Par ailleurs et concernant les prix des produits laitiers, la FAO constate une constante baisse sur six mois avec une chute de 3,3% depuis novembre. La FAO explique ces résultats par les cotations des prix pour le beurre, le fromage et le lait entier en poudre. «L’Indice a chuté de 4,6% depuis 2017 face à la baisse des prix de l’ensemble des produits laitiers pendant la seconde moitié de l’année».

Loading...
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!