Frontières terrestres algéro-tunisiennes : Les bus de touristes interdits d’accès dans les deux sens | El Watan
toggle menu
samedi, 03 décembre, 2022
  • thumbnail of elwatan10072021

Frontières terrestres algéro-tunisiennes : Les bus de touristes interdits d’accès dans les deux sens

16 mars 2020 à 9 h 32 min

Les autorités algériennes et tunisiennes ont convenu de bloquer le mouvement des groupes de touristes entre les deux pays par voie terrestre.

Cette mesure bilatérale a été appliquée aux bus des agences de tourisme, à partir d’hier, au niveau des neuf postes-frontières que partage l’Algérie avec la Tunisie. Il s’agit de Oum Teboul et El Ayoun (El Tarf), Lehdada et Ouled Moumen (Souk Ahras), El Meridj, Ras El Ayoun, Bouchebka et Betita (Tébessa) et Taleb El Arbi (El Oued). Pour le seul poste d’Oum Teboul, le plus fréquenté au niveau national, un total de huit bus – cinq tunisiens et trois algériens – à bord desquels des centaines de voyageurs algériens et tunisiens ont été sommés, hier matin, de rebrousser chemin jusqu’à nouvel ordre.

Contactées, des sources sécuritaires – douanières et policières – au niveau de ce poste-frontière, ont confirmé l’information : «C’est un ordre du ministère de l’Intérieur faisant état d’un accord entre les deux pays à interdire l’accès en masse des touristes vers les deux pays.» Quant aux passagers individuels et aux camions de marchandises, «ils ne sont pas interdis d’accéder de par et d’autre en attendant, dans un proche avenir, un ordre de fermeture totale, provisoire cependant».

Cette mesure intervient, faut-il le relever, en période de vacances scolaires où, habituellement, les hôtels tunisiens accueillent un rush de touristes algériens. «Néanmoins, pour ceux qui y vont pour des soins, la réglementation prévoit qu’ils soient soumis à l’isolement de 14 jours avant de subir les soins demandés», affirme une source consulaire tunisienne. Aussi, au niveau de chaque poste-frontière un staff de deux médecins avec l’équipement nécessaire ont été mis en place pour contrôler, selon eux, «les passagers fiévreux ou d’éventuels suspects porteurs du coronavirus à l’effet de les déclarer».

De l’autre côté des frontières algériennes, pas moins de 97 personnes composant l’équipage du ferry Tassili II de la compagnie Algérie Ferries ont été, pour rappel, placées le 10 mars en quarantaine après avoir été contrôlées négatives au large par les services de santé de la Tunisie. En provenance de Marseille (France), ils resterons en isolement jusqu’au 24 mars, pendant la maintenance du bateau en Tunisie.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!